François Milcar


Follow
Painting, Drawing ... 42 Followers Member since 2006
Deuil la Barre, France

Activity on Artmajeur

44,338 | Views
65 | Added to collections
42 | Followers
26 | Reviews
15 | Followed artists

Contact Artist

Message France

Member since Feb 13, 2006
Last modification date : May 25, 2020

Report

Presentation & Biography

Une, deux, trois cathédrales? Non, une seule, à différentes périodes de la journée, sous des angles divers et aux détails architecturaux choisis et valorisés par le peintre, tels que nefs, arcades ou frontons gothiques.
Symbolisant le Ciel sur Terre, les cathédrales retrouvent dans les toiles de François Milcar leurs couleurs d’antan, lorsque les marbres colorés, les applications à la feuille d’or et les décorations grandioses stimulaient le corps et l’esprit et inspiraient la foi en Dieu. L’artiste manipule, joue et transforme. Il voit le monde à travers un prisme lumineux et coloré. Edifices religieux, paysages montagneux ou décors de ballets deviennent sous son pinceau des univers kaléidoscopiques merveilleux rythmés par la couleur et la musique.
Le mouvement caractérise chaque trait, chaque courbe tracée par ce peintre Val d’Oisien. Qu’il s’agisse d’une église, d’un château, d’un couple de danseurs classiques ou contemporains ou d’une foule en liesse, les formes sur la toile s’imbriquent peu à peu les unes dans les autres, ondulant et tournoyant encore et toujours comme mues par une force invisible. Multiple et en perpétuel changement, le monde bouge, François Milcar le fait danser. Il déconstruit et reconstruit ce qu’il voit selon la musicalité chromatique du moment.
Il peint pour saisir l’instant ainsi que le monde des hommes et ses paradoxes. L’artiste tente de comprendre et n’hésite pas à s’engager. Lorsqu’il représente une foule de tibétains manifestant avec en arrière-plan deux danseuses chinoises dans sa Cérémonie d’ouverture des JO, l’ironie ne manque pas de faire sourire. Quand il peint une marée sombre de policiers du GIPN sur le point de submerger un Pierrot menotté et déjà loin, François Milcar se pose sans aucune ambiguïté contre toute forme d’abus et de violence politique.
Par une palette de couleurs large et souvent audacieuse, les toiles du peintre se font ainsi mosaïques aux tonalités variables et aux effets inattendus traduisant une vision du monde admirative et engagée.



Astrid Louarn,
Médiatrice d’art contemporain.

François Milcar est membre de l académia Art Mondial