Back to top

Jocelyne ChauveauJocelyne Chauveau Follow

Back to profile Galleries
Chauveau Jocelyne

Jocelyne Chauveau
(1948- )
Nationality: fr France


92 artworks   Artistic domains : Drawing, Painting

Née à Saint-Amand-Montrond, une petite ville provinciale du Centre France, c’est au contact de la nature que mes goûts et centres d’intérêt artistiques se sont développés. Une nature qui n’est jamais bien loin, aujourd’hui encore, de mon travail de peintre ; qui m’a montré l’harmonie en toute chose, celle des formes et des couleurs, celle des sons, celle de la mesure ; qui m’a guidée, de l’infiniment petit à l’infiniment grand, entre concret et abstrait, visible et invisible, reconnaissable et non reconnaissable.

Après des études universitaires de lettres classiques (latin, grec), puis d’histoire de l’art et archéologie (maîtrise en Art contemporain à Paris I - Sorbonne), fini les piliers de l’enfance, dessin et piano, je devrai attendre de longues années pour leur trouver un « au-delà » dans l’aquarelle. Et cette résonance du passé a resurgi sous mes doigts et s’est imposée pour ne plus disparaître. Je peins, donc je suis… depuis les années 1990.

C’est à cette époque en effet que je reprends la pratique du dessin, d’abord à l’école d'art de Saint-Amand-Montrond, avec Yves Coffin, en dessin et aquarelle, puis à Paris, à l’académie de Port-Royal, à l'ADAC, à l’académie de la Grande-Chaumière, dans les ateliers de Sophie Janet (travail de la composition et natures mortes) et de Frédéric Mathieu (modèle vivant, perspective, techniques du dessin non académique et du croquis), puis aux Ateliers beaux-arts de la Ville de Paris à Montparnasse (atelier Maigret et Sainte-Claire-Deville) et à Sévigné (Gérard Venturelli). La rencontre avec les aquarellistes Jean-Louis Morelle, Ewa Karpinska, Annick Nuger, les stages avec le peintre chinois Cao Bei-an, le maître belgo-canadien Roland Palmaerts et Marie-Line Montécot ont été déterminants dans mon évolution.

Mes participations aux salons sont multiples et souvent récompensées après 2000 : Grand Prix d’honneur de la Fédération des Beaux-Arts en 2002 et Médaille d'or du Mérite artistique en 2005, au Salon d’Argelès-sur-Mer, Fine Art Prize au musée Hyogo (Kobé) en 2005, Prix d’aquarelle au Salon des Lions Clubs de Bourges en 2009, Premier Prix du paysage et Deuxième Prix du portrait au Salon du Val d’or à Meillant en 2009, Premier Prix d’aquarelle au Salon Arts Passion à Ablon-sur-Seine en 2010, 2011 et 2012, Médaille d’argent de la Ville de Paris au Salon du Cercle des Gobelins et des beaux- arts en 2010, Premier Prix d’aquarelle au Salon des Amis de Montmartre à Issoudun en 2011, Médaille d’or et Prix du Conseil général au Salon du Val de Cher à Saint-Victor en 2011, Deuxième Prix au salon de la Société canadienne de l’aquarelle à Montréal en 2013…

Une constante est le Salon du dessin et de la peinture à l’eau à Paris (maintenant au Grand Palais) depuis 2004, je suis aussi devenue sociétaire de la Fondation Taylor en 2006, de la Société des artistes français en 2007 et du Cercle municipal des Gobelins et des beaux-arts en 2008 … pour ne citer que quelques repères.
Née à Saint-Amand-Montrond, une petite ville provinciale du Centre France, c’est au contact de la nature que mes goûts et centres d’intérêt artistiques se sont développés. Une nature qui n’est jamais bien loin, aujourd’hui encore, de mon travail de peintre ; qui m’a montré l’harmonie en toute chose, celle des formes et des couleurs, celle des sons, celle de la mesure ; qui m’a guidée, de l’infiniment petit à l’infiniment grand, entre concret et abstrait, visible et invisible, reconnaissable et non reconnaissable.

Après des études universitaires de lettres classiques (latin, grec), puis d’histoire de l’art et archéologie (maîtrise en Art contemporain à Paris I - Sorbonne), fini les piliers de l’enfance, dessin et piano, je devrai attendre de longues années pour leur trouver un « au-delà » dans l’aquarelle. Et cette résonance du passé a resurgi sous mes doigts et s’est imposée pour ne plus disparaître. Je peins, donc je suis… depuis les années 1990.

C’est à cette époque en effet que je reprends la pratique du dessin, d’abord à l’école d'art de Saint-Amand-Montrond, avec Yves Coffin, en dessin et aquarelle, puis à Paris, à l’académie de Port-Royal, à l'ADAC, à l’académie de la Grande-Chaumière, dans les ateliers de Sophie Janet (travail de la composition et natures mortes) et de Frédéric Mathieu (modèle vivant, perspective, techniques du dessin non académique et du croquis), puis aux Ateliers beaux-arts de la Ville de Paris à Montparnasse (atelier Maigret et Sainte-Claire-Deville) et à Sévigné (Gérard Venturelli). La rencontre avec les aquarellistes Jean-Louis Morelle, Ewa Karpinska, Annick Nuger, les stages avec le peintre chinois Cao Bei-an, le maître belgo-canadien Roland Palmaerts et Marie-Line Montécot ont été déterminants dans mon évolution.

Mes participations aux salons sont multiples et souvent récompensées après 2000 : Grand Prix d’honneur de la Fédération des Beaux-Arts en 2002 et Médaille d'or du Mérite artistique en 2005, au Salon d’Argelès-sur-Mer, Fine Art Prize au musée Hyogo (Kobé) en 2005, Prix d’aquarelle au Salon des Lions Clubs de Bourges en 2009, Premier Prix du paysage et Deuxième Prix du portrait au Salon du Val d’or à Meillant en 2009, Premier Prix d’aquarelle au Salon Arts Passion à Ablon-sur-Seine en 2010, 2011 et 2012, Médaille d’argent de la Ville de Paris au Salon du Cercle des Gobelins et des beaux- arts en 2010, Premier Prix d’aquarelle au Salon des Amis de Montmartre à Issoudun en 2011, Médaille d’or et Prix du Conseil général au Salon du Val de Cher à Saint-Victor en 2011, Deuxième Prix au salon de la Société canadienne de l’aquarelle à Montréal en 2013…

Une constante est le Salon du dessin et de la peinture à l’eau à Paris (maintenant au Grand Palais) depuis 2004, je suis aussi devenue sociétaire de la Fondation Taylor en 2006, de la Société des artistes français en 2007 et du Cercle municipal des Gobelins et des beaux-arts en 2008 … pour ne citer que quelques repères.


Articles: