Torna in cima

~ Blog ~
Notizie e annunci su Artmajeur

30 mag 2017
Pop art or how popular culture has become "style" Commenti


Sixty years after its launch, pop art, one of the main cultural movements of the twentieth century, has gone through time and societal evolutions, well above all the trends.  Fed and likened to the popular culture, it transformed radically the whole artistic chain.

Popular art or pop art asserted itself by taking the opposite stance to the abstract expressionism (action painting by Jackson Pollock, colorful painting by Mark Rothko ...), too academic, too technical and too esoteric.

The themes were inspired by popular culture, its images, its advertising or drawing techniques. The ordinary consumption goods, treated with a touch of irony, conveying their forceful images to the public. The reproduction, duplication, superposition, combination of the popular iconography, enhanced with pure and vivid colors or geometric shapes were supposed to reflect the chaos produced by television, media, advertising, fashion, pop music, ...

Free from all conventions, pop art will revolutionize art. From the design of it, to its production, even by the way it is promoted.

• The idea, the powerful expression (style) of the work will be considered more important than the work itself. Its production, often using materials of industrial origin (acrylic, screen printing ...) will not require a lot of technicality. The workshop will become a factory, so dear to Andy Warhol.

• Reproduction and mass production will upset the traditional uniqueness of the work.

• The generally black-colored line contrasting with the clear line of the advertising or comic strip, is embellished with colors with no gradient effects that attract the eye and give more impact to the image.

• The use of symbols and popular images will desecrate the work of art.

• Happenings and environments will play an important role in the promotion and sale of this "ready to eat" art form.

Art in search of simplicity and efficiency, trying to make big impression thanks to its techniques and popular inspirations. Pop art has in turn enriched and stylized popular imagery.

It will strongly influence the generations of artists: from conceptual art, to graffiti artists or urban artists such as Basquiat or Keith Harring, the neo-pop (Morimura And the kitsch artist Jeff Koons) to vintage, graphic design and web design ...

Turning out to be particularly accurate in a digital world where the image, the immediate, the short-lived, the simple and clear, the hard-hitting prevail, its by-products became simple objects of consumption bought instinctively…How ironic! Pop art has literally melted into popular culture.

If its technical and esthetic qualities are debatable with regards to the realizations of great masters such as Velazquez, Monet or Picasso, its artists always reach millions in auctions. Its stylistic innovations used in numerous creative domains (advertising, design) are still powerful. Part of the collective cultural imagination, its visionary and opportunistic artistic approach is undoubtedly ranking first in the history of art and the culture.


Pop art

 

Mostrare i commenti Link permanente

30 mag 2017
Le pop art ou comment la culture populaire est devenue « style » Commenti


Né il y a soixante ans, le pop art, un des principaux mouvements culturels du XXe siècle, a traversé le temps et les évolutions sociétales. Nourri puis assimilé par la culture populaire, il a métamorphosé radicalement l'ensemble de la chaine artistique.

Le popular art ou "pop art" s'est affirmé en prenant le contrepied de l'expressionnisme abstrait (action painting de Jackson Pollock, colorfield painting de Mark Rothko...) jugé trop académique, ésotérique et élitiste.

Il a emprunté à la culture populaire ses thèmes, ses images publicitaires ou dessinées, ses objets de consommation ordinaires, les traitant sur le mode ironique. La reproduction, la duplication, la superposition, la combinaison de cette iconographie populaire extraite de son contexte, rehaussée de couleurs franches ou de formes géométriques étaient censées refléter le chaos produit dans cette société de la deuxième moitié des années 1950 par la télévision, les médias, la publicité, la mode, la musique pop, la consommation effrénée...

S’affranchissant de toutes les conventions, le pop art va révolutionner l'art de fond en comble, de la conception à la production en passant par la promotion des œuvres :

  • L’idée, la puissance du concept servies par la puissance des images iconiques et l'innovation stylistique va être considérée comme plus importante que l’œuvre elle-même. Sa réalisation fera souvent appel à des matériaux et des techniques industrielles (acrylique, sérigraphie, ...), ne requérant pas une grand savoir faire, l'atelier devenant une Factory (l'usine chère à Andy Warhol) producteur de biens culturels;

  • La reproduction et la production en série vont bouleverser la conception traditionnelle d'unicité de l'oeuvre;

  • Le style "pop art" s'appuie sur le tracé de couleur noire, emprunté à la ligne claire du dessin publicitaire ou de la bande dessinée, des figures et des images, agrémenté de couleurs franches et vives dépourvues d'effets de matière afin de donner le plus fort impact à l’image ;

  • L’utilisation de symboles et d'images populaires va désacraliser l’œuvre d’art;

  • Les happenings et les environnements vont prendre une place importante dans la promotion et la vente de cet art à la chaîne prêt à consommer.

Art en quête de simplicité et d'efficacité, marquant les esprits grâce à ses techniques et ses inspirations populaires, le pop art a, en retour, enrichi et stylisé l'imagerie populaire.

Il va fortement influencer les générations suivantes d'artistes: des artistes conceptuels en passant par ceux du Land art ou du body art, les graffeurs ou les artistes urbains tels que Basquiat ou Keith Harring, les représentants du courant néo-pop (Morimura et l’artiste kitsch Jeff Koons) jusqu'au vintage, au graphisme et au web design...

XLLM​​

Particulièrement d'actualité dans une société du tout numérique où l’image, l’instantané, l’éphémère, le simple et clair, le percutant prédominent, les produits dérivés qu’il continue de générer s'arrachent, même s'ils sont devenus de simples objets de consommation dépourvus de toute distanciation critique...Quelle ironie ! Le pop art s'est fondu dans la culture populaire dont il se nourrissait pour mieux la critiquer et en profiter...

Même si son apport esthétique et créatif ne semble du même ordre que celui de grands courants  tels que l'impressionnisme, le cubisme..., force est de constater que ses innovations stylistiques  indémodables, sont utilisées dans de nombreux domaines créatifs (publicité, design, ...) et plébiscitées par les plus fortunés amateurs du marché de l'art, ses artistes phares atteignant des sommets.

Faisant à présent partie de l'imaginaire culturel collectif, les inspirations des artistes pop n'ont jamais été aussi puissantes, consacrant une démarche artistique opportuniste, pragmatique et visionnaire unique dans l'histoire de l'art et de la culture.

Article proposé par :


Pop art

 

Mostrare i commenti Link permanente