31,10 $US
Livraison vers États-Unis incluse
Qualité Musée
Soutenez les artistes contemporains
31,10 $US
40,67 $US
98,08 $US

Romeo De Meva (Maître Susanoo)

Le bon berger (2020)

Type d'œuvre
Oeuvre unique
Dimensions
19,7x25,2 in
Techniques
Gouache
Support ou surface
Bois
Encadrement
Non
Ce travail que j'ai peint est le deuxième d'une série de 3 trois tableaux ( Dans la vallée, Le berger de mon âme, Les fleuves d’eau vive ) qui s'apparente au Psaume 23 ''L'Eternel est mon berger: je ne manque de rien.''
Autrement dit et en réponse au premier tableau ( Dans la vallée ) de la série:
'' le secours me vient de l'Eternel ''

Remarque:
Ce Psaume est une énumération de bénédictions qui constituent une plénitudes de bénédictions, nous y avons tous les soins du Berger à l’égard de ses brebis...
Ce travail que j'ai peint est le deuxième d'une série de 3 trois tableaux ( Dans la vallée, Le berger de mon âme, Les fleuves d’eau vive ) qui s'apparente au Psaume 23 ''L'Eternel est mon berger: je ne manque de rien.''
Autrement dit et en réponse au premier tableau ( Dans la vallée ) de la série:
'' le secours me vient de l'Eternel ''

Remarque:
Ce Psaume est une énumération de bénédictions qui constituent une plénitudes de bénédictions, nous y avons tous les soins du Berger à l’égard de ses brebis traversant la vallée.
Nous pouvons rendre témoignage à la fidélité du Berger qui nous a gardés jusqu’à ce jour, accompagnés, encouragés, qui a pourvu à tout.

Mon Berger… celui qui s’occupe de moi, au travers de tous les dangers auxquels je suis exposé dans ce monde. Ce n’est pas un berger sujet à faiblesses ou imperfections, Il est parfait en toutes choses. C’est Celui qui a payé ses brebis au prix infini de ses souffrances et de sa mort sur la croix — qui, maintenant, a la puissance de les garder et veut s’occuper d’elles d’une manière digne de Lui. « Elles ne périront jamais », car si l’une d’elles s’égarait, ce serait une perte pour elle, mais surtout pour Lui. L’œuvre qu’Il a accomplie pour les avoir est une œuvre parfaite ; maintenant Dieu l’a fait asseoir à sa droite et l’a couronné de gloire et d’honneur. C’est là que je le contemple ! Il me porte sur ses épaules et sur son cœur, bon Berger, divin Avocat, fidèle Souverain Sacrificateur. Il connaît mes circonstances et mes besoins ; sa puissance est infinie et son amour insondable. Il aime ses brebis du même amour que celui dont Il les aimait quand Il donnait sa vie pour elles sur la croix du Calvaire.

Dans ce monde (Dans La vallée), nos besoins sont nombreux et variés, souvent particulièrement pressants, mais chacun de ceux qui ont l’Éternel pour Berger peut dire avec confiance : je ne manquerai de rien. C’est la certitude qu’Il pourvoira à tous nos besoins, matériels et spirituels. Alors que la brebis ignore par quel chemin elle aura à passer, Lui le sait (cf. Luc 22:31, 32). Qu’aurons-nous à rencontrer dans les jours qui vont suivre si nous avons encore à demeurer ici-bas ? Épreuves, souffrances, maladies, deuils ? Il saura nous donner, au travers de tout, tout ce qui nous sera nécessaire, de telle sorte que, par la foi, nous pouvons dire avec assurance : « Je ne manquerai de rien ».

Le bon Berger donne à ses brebis la nourriture qui leur est nécessaire, aussi bien la nourriture dont le corps a besoin que celle qui est indispensable à la vie de l’âme.
C’est encore le sanctuaire ! Dans ce monde, il n’y a rien pour le cœur renouvelé — c’est la famine, l’agitation et parfois la tempête. Dans cette « terre aride et altérée, sans eau », il n’y a que « citernes crevassées ». Mais le bon Berger qui nourrit nos âmes veut aussi les rafraîchir.

Il trace lui-même le chemin dans lequel ses brebis ont à marcher, non pas un « chemin large » où l’homme naturel se trouverait à l’aise, mais un « sentier », un « chemin étroit », difficile peut-être… qu’importe, quand c’est le Berger qui conduit ! Des « sentiers de justice », c’est-à-dire des sentiers dans lesquels le mal n’a aucun accès.
« Je ne craindrai aucun mal » : la brebis sait que le Berger ne l’abandonnera pas pour traverser « la vallée de l’ombre de la mort », Il se tiendra auprès d’elle. C’est le grand Vainqueur de la mort qui est là pour la soutenir et la conduire…

« L’Éternel est la portion de mon héritage et de ma coupe »). La brebis vient de nous dire tout ce qu’elle possède déjà sur la terre ; c’est plus qu’il n’est possible de connaître et de sonder, plus que ce dont nous pouvons jouir. La bénédiction dépasse la mesure de ce que nous pouvons savourer ; c’est l’infini, puisque c’est Jésus lui-même !

Puisse la méditation de ce tableaux nous encourager beaucoup et nous conduire à jouir davantage des soins du bon Berger.
Cordialement, Romeo De Meva
Romeo De Meva (Maître Susanoo)
Suivre
Côte d’Ivoire

Voir plus de Romeo De Meva (Maître Susanoo)

Plusieurs tailles
Impressions
Plusieurs tailles
Impressions
Plusieurs tailles
Impressions
Plusieurs tailles
Impressions

Artmajeur

Recevez notre lettre d'information pour les amateurs d'art et les collectionneurs