12 460,09 $US

Regis Rigaux

CITADELLE (2016)

Type d'œuvre
Dimensions
51,2x76,8 in
Techniques
Support ou surface
Toile de lin
Encadrement
Non
REPRESENTATION DU CARNAVAL DE DUNKERQUE À propos de cette œuvre: Classification, Techniques & Styles Huile Peinture composée de pigments liés avec de l’huile de lin ou d'œillettes....
REPRESENTATION DU CARNAVAL DE DUNKERQUE

Thèmes connexes

Carnaval

Regis Rigaux
Suivre
 Un artiste autodidacte L'artiste peintre Régis Rigaux est né en 1956 à Lisbourg, dans le Pas-de-Calais. Il restera d'ailleurs profondément attaché aux terroirs de sa région. Le dessin et la...

 Un artiste autodidacte

L'artiste peintre Régis Rigaux est né en 1956 à Lisbourg, dans le Pas-de-Calais. Il restera d'ailleurs profondément attaché aux terroirs de sa région.
Le dessin et la peinture deviennent très vite une évidence : dès son plus jeune âge, il démontre un talent instinctif pour le dessin ; ses cahiers d'écolier débordent de ses croquis. Puis c'est en parfait autodidacte qu'il commence à peindre, à apprendre à peindre guidé par ses lectures, la pratique et sa fureur artistique.
Sa vie d'artiste amateur a été jalonnée de quelques expositions personnalisées mais la véritable concrétisation est advenue en 2005, date à laquelle il a été déclaré professionnel et artiste permanent d'une galerie. Rêve ultime : vivre l'art, vivre d'art.


Adepte du pionnier de l'impressionnisme Monet, il ne peint que ses impressions. Ses tableaux traduisent ainsi l'émotion du peintre plus que la réalité observée et son désir de fixer sur la toile l'émotion éphémère qu'a provoquée en lui un spectacle fugitif et saisissant.
Il matérialise sur ses toiles, à la manière des impressionnistes, les sensations visuelles transmises par un paysage et qu'il retransmet à son tour en jouant avec la matière, la lumière, la couleur ; ses trois maîtres mots.



L'artiste est également exalté par la lumière et ses jeux de reflet sur l'architecture urbaine, et particulièrement l'architecture de la renaissance flamande qu'il affectionne tant et qui lui permet de traiter l'éclat des couleurs et les vibrations du soleil sur les façades flamandes. Il sublime cette lumière avec ses jeux de reflet qui soumet cette architecture aux fluctuations lumineuses en altérant ses formes et ses contours. C'est ainsi qu'il ébauche les premières toiles de Lille, puis d'Arras, Saint-Omer, Béthunes, etc. La pluie, et son jeu de reflets et de transparence sur l’architecture, l’inspire également beaucoup.

4. Les techniques utilisées


La première technique a été de poser la peinture à l’huile au couteau ; le mélange de l’huile et d’un médium résineux permettant de matérialiser au mieux les effets de la matière.En 2007, il a ensuite utilisé la technique du « glacis » : préparation du fond des toiles par couches successives (au gesso). Cette technique permettait d’obtenir une surface lisse et donc de jouer avec les effets de la couleur et la transparence.Sa technique a enfin évolué en un mariage des deux techniques précédentes, la technique du glacis et du couteau.

Voir plus de Regis Rigaux

39,4x39,4 in
Vendu
39,4x39,4 in
Vendu
31,5x31,5 in
Vendu
47,2x47,2 in
Vendu

Artmajeur

Recevez notre lettre d'information pour les amateurs d'art et les collectionneurs