35,14 $US
3835 x 4949 px
Cette image est disponible pour téléchargement avec une licence
35,14 $US
140,54 $US
292,80 $US

Lucian Szekely-Rafan

Oligophrenia (2016)

Type d'œuvre
Dimensions
Plusieurs tailles disponibles
Support ou surface
Plusieurs supports disponibles (Papier d'art, Impression sur métal, Impression sur toile)
Encadrement
Encadrement disponible (Caisse américaine + sous verre, Cadre + sous verre acrylique)
TothemArt interpretation: The disease we all have without knowing it. Development, underdevelopment and characterization through words, which often do not say enough. We and the rest of the world weep for pity. Or the rest of the world and us can’t see it. À propos...
TothemArt interpretation:

The disease we all have without knowing it. Development, underdevelopment and characterization through words, which often do not say enough. We and the rest of the world weep for pity. Or the rest of the world and us can’t see it.

Thèmes connexes

DrawingPortraitPencilNatureColor

Traduit automatiquement
Artiste représenté par TothemArt
Lucian Szekely-Rafan
Suivre
Avec plus de deux décennies d'expérience, Lucian a consacré sa passion à la maîtrise de sa technique. Cela se voit dans ses œuvres, toutes ont une palette vive de couleurs et d'émotions, ne manquant...

Avec plus de deux décennies d'expérience, Lucian a consacré sa passion à la maîtrise de sa technique.

Cela se voit dans ses œuvres, toutes ont une palette vive de couleurs et d'émotions, ne manquant jamais l'élément naturel. Avec un stylo et du papier, Lucian définit son travail à travers les styles du surréalisme pop et lowbrow. Tous ses travaux sont des techniques mixtes.

Déclaration de l'artiste :

Chaque artiste transforme le monde qui l'entoure au moment même où il se reflète dans sa rétine, donc dans chaque œuvre. Seul le monde est si nuancé qu'un seul type de matériau ne suffit pas toujours à en capter l'essence. En ce sens, j'ai exploré de multiples pistes : la gravure, le fusain, la peinture (même si moins que d'autres), et dernièrement, la joaillerie.

Je propose une reconsidération du portrait, combinant le classicisme de la Renaissance, l'étrangeté/l'étrangeté boschienne et l'hermétisme surréaliste dans une formule qui freine l'esthétique de la laideur.

La décomposition de ce portrait rappelle un temps d'isolement de l'être dans sa propre carcasse - un âge d'uniformité, de manque de personnalité. Malgré ces insuffisances, l'art parvient à guider le regard du spectateur vers le décryptage de la beauté.

Le nouveau concept ouvre, en effet, un pont entre l'art graphique traditionnel et la joaillerie. Ce dernier perd ainsi son statut purement décoratif, décrivant plutôt une attitude, une vision, une idée.

Voir plus de Lucian Szekely-Rafan

59,1x78,7 in
8 576,21 $US
39,4x59,1 in
4 199,1 $US
33,5x25,6 in
2 530,21 $US
27,6x19,7 in
2 984,17 $US

Artmajeur

Recevez notre lettre d'information pour les amateurs d'art et les collectionneurs