Liza Peninon

Liza Peninon Suivre
France

The Cosmic Eye, abstract Painting
Acrylique sur Papier (11,8x15,8 in)



Acheter l'original

Disponible sur demande
Poser une question: Contactez le vendeur

À propos de cette œuvre
Cette oeuvre fait partie de la galerie Abstract/Portraits.

Techniques
Acrylique
Support ou surface
Papier
Encadrement
Non
Thèmes connexes
Description

The Cosmic Eye, abstract Painting

Signaler ~ Ajouté le ©

Autres œuvres de Liza Peninon

9,5x12,6 in © par Liza Peninon
Angel, portrait ( Pencil ) - Dessin, 9,5x12,6 in ©2014 par Liza Peninon - Femmes, Angel, portrait ( Pencil )
11,8x15,8 in © par Liza Peninon
Night of the Stars, abstract painting - Peinture, 11,8x15,8 in ©2017 par Liza Peninon - Abstract, abstract-570, Cosmos
15,8x11,8 in © par Liza Peninon
Love in vain, portrait - Dessin, 15,8x11,8 in ©2015 par Liza Peninon - Femmes
15,8x11,8 in © par Liza Peninon
On a sad day ... ink painting - Peinture, 15,8x11,8 in ©2016 par Liza Peninon - Femmes
9,5x12,6 in © par Liza Peninon
Light galactic Flames, abstract painting - Peinture, 9,5x12,6 in ©2015 par Liza Peninon - Abstract, abstract-570, Cosmos
© par Liza Peninon
Paradise, photo - Photographie ©2015 par Liza Peninon -


Voir toutes les œuvres par Liza Peninon

Commentaires 5

Soyez le premier à poster un commentaire ! Connexion

Angel Estevez Portrait Angel Estevez     Rio De Janeiro Rio de Janeiro, Brésil  

Belle inspiration! Notre univers belle et mystérieux. Félicitations Liza.

TEGAS Portrait TEGAS     France  

Très joli clin d'oeil !!!

Emmanuelle NOIZET Portrait Emmanuelle NOIZET     France  

Oui, l'oeil était dans la tombe et regardait Caïn...cet oeil cosmique me fait furieusement penser à "l'oeil dans le ciel", livre de Philip K Dick, que j'adore..;super beau ! Bisous !

Jeannette ALLARY Portrait Jeannette ALLARY     France  

Et aussi la "Conscience " ( V. Hugo) cet oeil qui ne cesse de nous regarder !

Djaouida LAMRI Portrait Djaouida LAMRI     ALGER, Algérie  

Magnifique !!!...Bravo mon amie ! “L'espoir est comme le ciel des nuits : il n'est pas coin si sombre où l'oeil qui s'obstine ne finisse par découvrir une étoile.” O.Feuillet