3 136,63 $US
23,03 $US
Livraison vers États-Unis incluse
Qualité Musée
Soutenez les artistes contemporains
23,03 $US
32,94 $US
133,89 $US
33,87 $US
5047 x 3785 px
Cette image est disponible pour téléchargement avec une licence
33,87 $US
135,47 $US
282,23 $US

Karotte

Moïse Charas, apothicaire du XVIIème (2020)

Type d'œuvre
Dimensions
28,7x36,6 in
Techniques
Support ou surface
Toile
Encadrement
Non
Après des études classiques, puis des études d'apothicaire, il ouvre une officine à Orange, qu'il quitte pour venir à Paris vers 1646. En 1667, il réalise la première fabrication publique de la thériaque, contrepoison très en vogue au xviie siècle. Il publie l'année suivante la Thériaque d'Andromachus, connue aussi sous le...
Après des études classiques, puis des études d'apothicaire, il ouvre une officine à Orange, qu'il quitte pour venir à Paris vers 1646.
En 1667, il réalise la première fabrication publique de la thériaque, contrepoison très en vogue au xviie siècle. Il publie l'année suivante la Thériaque d'Andromachus, connue aussi sous le titre Histoire naturelle des animaux, des plantes et des minéraux qui entrent dans la composition de la thériaque d'Andromachus, dispensée et achevée publiquement à Paris.
En 1672, Antoine d'Aquin, intendant du Jardin du roi, le recrute pour le poste de sous-démonstrateur de chimie pour le jardin en remplacement de Christophe Glaser.
Sur les conseils d'Aquin, il fait paraître en 1676, une Pharmacopée royale galénique et chimique. Elle connaît un grand succès et est traduite dans de très nombreuses langues, dont le chinois.

En 1680, suite aux débuts de la persécution qui frappe les protestants, Charas doit quitter la France. Il séjourne deux ou trois ans en Grande-Bretagne, où il obtient un titre de docteur en médecine, avant de gagner les Pays-Bas en 1683. De là, il part en Espagne où il exerce à Madrid. Il est dénoncé à l'Inquisition en 1686, mais il est sauvé de l'expulsion par son protecteur, le diplomate hollandais. Il part alors en Galice, où il est à nouveau dénoncé en 1688 et arrêté. Il finit, après de nombreux interrogatoires, par se convertir au catholicisme et il est libéré en 1689.

Il revient alors en Hollande, puis en France en 1691, où il devient membre de l'Académie des sciences en 1692.

Sa pratique est encore empreinte du poids des connaissances du Moyen Âge et d'un peu d'alchimie. Il se spécialise notamment sur les vipères. Outre leur utilisation dans la préparation de la thériaque, on considérait à son époque que la chair de ces animaux était le meilleur antidote aux envenimations causées par cette espèce ou par d'autres. L'ignorance autour de leur biologie en faisait de véritables panacées. Charas publie en 1669 les Nouvelles expériences sur la vipère, les effets de son venin, et les remèdes exquis que les artistes peuvent tirer du corps de cet animal où il étudie son anatomie, sa reproduction et ses mœurs et, même s'il continue à propager certaines croyances erronées, il établit notamment une meilleure connaissance de leurs vertus thérapeutiques. Charas fut d'ailleurs en opposition avec Francesco Redi au sujet de la formation du venin, Charas affirmant que la salive de l'animal devenait toxique seulement si celui-ci était en colère, tandis que Redi pensait qu'elle était constamment toxique.

Thèmes connexes

Moyse CharasTheriaqueAndromaqueApothicaire CelèbrePoison Et Antidote

Karotte
Suivre
Je suis un personnage baroque à cheval entre la Belle époque et les Années folles, libertaire et cosmopolite.Je suis peintre-ouvrière de toute la semaine.  J'ai été cultivée...

Je suis un personnage baroque à cheval entre la Belle époque et les Années folles, libertaire et cosmopolite.Je suis peintre-ouvrière de toute la semaine.

 J'ai été cultivée par une mère prof d'histoire qui voyage beaucoup et pratique des fouilles archéologiques et par un père chirurgien du dur à temps plein.J'ai beaucoup poireauté à l'hôpital entre le bloc et la morgue tandis que ma mère plantait des fleurs dans des sarcophages avec des australiens. Avant mes 15 ans j'ai déjà bien voyagé et j'ai toujours un ailleurs dans tête avec son parfum oriental et sa musique traditionnelle.J'aime le cinéma, celui de papa, sur pellicule, celui qu'on manipule avec des gants ; Audiard, Fellini, Gavras... En 1991 Création de Hok'n Koh organe de production de court-métrages et de documentaires qui  s'éteindra avec la famille n°1,en 2002 . Deux filles nées en 92 et 95. Parallèlement je suis choriste et j'écris des chansons pour un groupe de jazz rock : La Girafe. Je peins mes premiers décors, pour des groupes de la scène pop-rock indépendante des années 90, dont la Mano Négra, la souris déglinguée,les VRP..En 99, à Lille, je rejoins un collectif d'artistes GUERIA, dans une usine à rêve le LEM où se déroule expositions collectives et personnelles, j'y rencontre Vinsz, qui deviendra mon mari en 2005.

En 2002 je passe une année en caravane avec une famille Rom sur un terrain sauvage au nord de Lille et participe de l'intérieur à la vie quotidienne. Un documentaire en sortira « Citizen Ruiz ».Puis retour à Nancy, comme dans « L'alchimiste », à ma terre aux mirabelles.La peinture devient enfin mon expression libre quotidienne, les images parlantes de ma vie, les films non réalisés peuvent s'actionner tout seuls librement. En 2012 on vit le début du monde dans la jungle péruvienne après une expo à Lima épique. La peinture est le Temple de mon identité, tout aussi sacré qu'inutile, dédié à mes ancêtres, à ma lignée d'artistes références, à ma lignée de philosophes éclairés et savants universels, à mes victoires et à mes défaites, mes idées du moment, avec cœur et foi, patience et ténacité, rage et amour. La peinture me tire, me pousse à l'étude, à la lecture, à la concentration . Mon intérêt jamais ne s'amenuise car la peinture est une merveille incomprise comme un message codé, une poésie à déchiffrer, un cri à entendre, un non-dit enfin éclairé, une psychanalyse en couleurs...aucune peinture n'est innocente et la mienne encore moins.

27 ans de pratique quotidienne m'offrent désormais une émancipation totale et jouissive où tout est autorisé à se mélanger, plantes et couleurs, politiques et parfums, savons et poudre de momie, tube de peinture et bombe détoxifiante, Indépendance et anarchie...J'ai acquis comme on dit « une patte » qui me rend identifiable au premier coup d'oeil, aussi douce qu'une griffe !

Voir plus de Karotte

35,4x27,6 in
Pas à Vendre
36,6x28,7 in
3 700,85 $US
78,7x39,4 in
14 811,46 $US
36,6x28,7 in
2 551,68 $US

Artmajeur

Recevez notre lettre d'information pour les amateurs d'art et les collectionneurs