Kaoru Tsuzawa


Suivre
Peinture, Gravures & estampes 23 Abonnés Membre depuis 2007
Issy-les-Moulineaux, France

Activité sur Artmajeur

23 989 | Vues
17 | Ajoutées aux collections
23 | Abonnés
8 | Avis
2 | Artistes suivis

Contactez l'artiste

Message 01 46 44 25 01 / 06 48 75 48 03


Issy-les-Moulineaux, France

Membre depuis 18 sept. 2007
Dernière mise à jour: 23 sept. 2019

Signaler

Biographie

Kaoru TSUZAWA est né en 1952 à Tokyo.
A 9 ans, ses parents lui offre un coffret de peinture et un chevalet ; ils l’emmènent au zoo où un concours est organisé ; le jeune Kaoru Tsuzawa remporte le premier prix. Un voisin lui prête quelques ouvrages sur Rodin et Van Gogh. Ceci déclenche chez lui une passion pour l’art pictural qui ne le quittera plus et l’envie de venir en France.

En 1978, il est diplômé de l’Université des Beaux-Arts de Tama (banlieue de Tokyo). Sa vie d’artiste peintre commence avec les difficultés qui y sont liées ; il est obligé d’effectuer de petits travaux alimentaires pour continuer à exercer sa passion ; et il effectue sa première exposition en 1981 à la galerie Kouendori de Tokyo.

En 1984, il décide de s’installer à Paris et commence à travailler la technique de la taille-douce chez HAYTER à l’atelier 17 et ce jusqu’en 1988.

Grâce à un ami, en 1985, il a l’occasion de travailler avec Joan ARTIGAS dans son atelier de céramique à Gallifa (Barcelone). C’est dans cet atelier que Miro a travaillé. Là, Kaoru Tsuzawa découvre la culture catalane.

En 1996, il s’installe dans son atelier du Cache Tampon à Paris. Puis en 2009 il intègre son atelier d’Issy-les-Moulineaux ce qui lui permet de se rapprocher de son lieu d’habitation (il vit à Issy les Moulineaux depuis 1988) et de dégager du temps pour retrouver les loisirs de son enfance ; la ville d’Issy-les-Moulineaux grâce à ses nombreuses associations permet à ses habitants de pratiquer de nombreuses activités. Kaoru Tsuzawa a ainsi pu se remettre au Kendo (son maître est Président de la fédération Kendo France) et le shakuhachi (flûte japonaise en bambou).

Pour résumer son art, Kaoru TSUZAWA se définit comme « abstrait puis figuratif » ; « depuis 25 ans , après mon arrivée en France, j’ai exclu consciemment toute image figurative. Mais depuis plusieurs années, je passe mes vacances en Dordogne et je fais de plus en plus attention à la beauté abstraite de la nature. En effet, j’ai compris qu’il y a à la fois du figuratif et de l’abstraction dans la création du domaine naturel. Je suis particulièrement attiré par la beauté et la force des arbres gelés, dépourvus de leurs feuilles en hiver. La nature m’émeut ainsi que la lumière qui l’enveloppe. C’est ainsi que j’ai pris conscience de la dualité abstraction et figuratif ».
Actuellement, Kaoru Tsuzawa se consacre à des peintures de grand format (10 mètres x 2 mètres) représentant le déroulement de la vie. Ces œuvres n’ont pas de sens de lecture, elles se positionnent horizontalement ou verticalement. Lorsqu’il travaille, il ne peut pas peindre en observant toute l’œuvre en entier. Il ne travaille qu’une partie sans avoir à trop organiser part rapport à l’autre partie, comme l’homme qui ne peut observer que chaque instant des fragments de la vie. Une de celle-ci vient d’être exposée à la galerie Charitains organisé par la Mairie d’Ebreuil dans l’Allier grâce à l’association isséenne « D’un art à l’autre ».