1 140,61 $US
22,36 $US
Livraison vers États-Unis incluse
Qualité Musée
Soutenez les artistes contemporains
22,36 $US
31,78 $US
88,28 $US
35,31 $US
992 x 1169 px
Cette image est disponible pour téléchargement avec une licence
35,31 $US
141,25 $US
294,28 $US

Gioia Albano

I carried you like that (2020)

Type d'œuvre
Dimensions
27,6x23,6 in
Support ou surface
Toile
Encadrement
Non
"I carried you like that" (Je t'ai porté ainsi) c'est en souvenir du maternage que j'ai vécu avec mes enfants, en particulier le portage. Cette oeuvre a fait partie initialement d'un murales sur papier du quel il a été découpé et retravaillé en suite sur sa toile finale. En exposition au Palais Albrizzi Capello à Venise en occasion d'une exposition international sur le maternage en 2020, il vient juste de rentrer Un de mes derniers tableaux sur le maternage. Le certificat d'authenticité est fourni...
"I carried you like that" (Je t'ai porté ainsi) c'est en souvenir du maternage que j'ai vécu avec mes enfants, en particulier le portage.
Cette oeuvre a fait partie initialement d'un murales sur papier du quel il a été découpé et retravaillé en suite sur sa toile finale.
En exposition au Palais Albrizzi Capello à Venise en occasion d'une exposition international sur le maternage en 2020, il vient juste de rentrer
Un de mes derniers tableaux sur le maternage.

Le certificat d'authenticité est fourni au verso, signé et daté recto verso

Si vous avez des questions, n'hésitez pas à me contacter. Je vous remercie!

Gioia Albano © 2019 tous droits réservés
Gioia Albano
Suivre
Je suis née à Milan en juin 1973, fille unique d'un artiste peintre et qui créait des patrons pour les vêtements et d'une maîtresse d’école.Je ne saurai pas dire comment ça a commencé car de que je puisse...

Je suis née à Milan en juin 1973, fille unique d'un artiste peintre et qui créait des patrons pour les vêtements et d'une maîtresse d’école.

Je ne saurai pas dire comment ça a commencé car de que je puisse me rappeler j'ai toujours eu un crayon, un feutre ou un stylo à la main.

Les feuilles et les albums se sont toujours entassés chez moi. Un nouvel album plein de feuilles blanches m'a toujours mis l'eau à la bouche si je peux dire ainsi.

D'une imagination débordante je remplissais le papier d'images et personnages de mon univers,que soit à partir du réel ou pas.

J'ai le souvenir d'une maîtresse à la maternelle qui m'avait renvoyée trois fois à ma place pour refaire un  dessin car «l’herbe est verte»  alors que pour moi elle pouvait être jaune ou bleu.

Je n’étais pas  vexée car dans mon cocon familial on m'autorise ces fantaisies  en célébrant presque toute la  force de cette fantaisie propre à l’enfance.

A la question classique «Que veux-tu faire quand tu sera grande?» la réponse était toujours «Artiste peintre»  .

Les choses se sont corsées en grandissant car les éloges n'étaient pas toujours là. Ni la compréhension de certains devoirs «d'art» notamment au collège. L'atmosphère familiale avait changé aussi pour plusieurs raisons,notamment économiques,mais pas seulement .

Je cherchais à reproduire quelque chose de plus réel dans mes dessins sans savoir forcément comment faire. On me disais que je devais rester «naturelle» sans savoir ce que cela signifiait et en me retrouvant perdue à un âge où on cherche plus à se fondre avec les autres tout en ayant besoin de repères stables.

Je ne retrouvais plus mon monde et le bien-être que le fait de dessiner m'avait toujours apporté quand je ne me posais pas de questions , au contraire un certain inconfort s'installait, la comparaison avec les autres, un sentiment d’insécurité.  

Arrive le moment pour nous de choisir le lycée en vue de notre futur métier 

Voir plus de Gioia Albano

9,7x10 in
300,16 $US
Vendu
19,1x19,1 in
660,35 $US
19,7x19,7 in
840,45 $US

Artmajeur

Recevez notre lettre d'information pour les amateurs d'art et les collectionneurs