300,16 $US

Gioia Albano

Les boucles (titre en français "The circles") (2019)

Type d'œuvre
Dimensions
10,8x7,6 in
Support ou surface
Papier
"Les boucles" est le premier d'une nouvelle collection de croquis que j'ai décidé de publier Celui-ci a été inspiré par l'influence exercée sur notre vie par d'autres générations et par l'importance qu'il y a à gérer à un moment donné une blessure ancienne qui n'est pas toujours la notre. Lorsque nous avons à faire avec cela la boucle est bouclée . Les esquisses ne sont pas moins dignes que les autres peintures, elles prennent tout simplement moins de temps à être complétées car elles répondent...
"Les boucles" est le premier d'une nouvelle collection de croquis que j'ai décidé de publier
Celui-ci a été inspiré par l'influence exercée sur notre vie par d'autres générations et par l'importance qu'il y a à gérer à un moment donné une blessure ancienne qui n'est pas toujours la notre. Lorsque nous avons à faire avec cela la boucle est bouclée .

Les esquisses ne sont pas moins dignes que les autres peintures, elles prennent tout simplement moins de temps à être complétées car elles répondent à une envie différente:
- exploiter une idée (souvent plus d'une fois) qui peut mener plus tard à un tableau plus grand lorsqu'il est temps de s'engager profondément dans cette voie
- s'adapter à ma vie de tous les jours qui est assez mouvementé. Avec une famille, un chien, divers chats, un travail de nuit et tout ce qui se passe dans la vie de tous les jours, je me retrouve souvent les mains pleines, ne pouvant pas passer autant de temps que je le souhaite à suivre toutes mes idées et à partir prendre parfois des semaines pour être complété. Le croquis me permet de rester plus présent sur mon parcours artistique malgré tout, cela m'aide à me sentir accomplie et à être dans le moment présent
- Cela m'aide à travailler mon art avec plus de spontanéité sans penser au résultat final (pas toujours facile, je suis toujours humaine )
- Cela faisait un moment que je réfléchissais à l'utilisation d'un matériau de recyclage (comme une boîte de céréales pour celui-ci) parce que je suis consciente de la quantité des choses que partent à la poubelle dans la vie quotidienne alors qu'elles peuvent encore servir
J'espère que vous apprécierez ça!

Peint et signé à Mimet (sud de la France) en mars 2019
Créé à l’aquarelle, à l’acrylique, aux crayons, au feutres, au stylo et scellé avec du vernis brillant sur du papier recyclé

Le tableau mesure 19,2 x 27,5 cm sur du papier recyclé

80 euros fdp offertes

Le certificat authenticité est fourni au verso, signé et daté au recto

Si vous avez des questions, n'hésitez pas à me contacter. Merci !

Gioia Albano © tous droits réservés
Gioia Albano
Suivre
Je suis née à Milan en juin 1973, fille unique d'un artiste peintre et qui créait des patrons pour les vêtements et d'une maîtresse d’école.Je ne saurai pas dire comment ça a commencé car de que je puisse...

Je suis née à Milan en juin 1973, fille unique d'un artiste peintre et qui créait des patrons pour les vêtements et d'une maîtresse d’école.

Je ne saurai pas dire comment ça a commencé car de que je puisse me rappeler j'ai toujours eu un crayon, un feutre ou un stylo à la main.

Les feuilles et les albums se sont toujours entassés chez moi. Un nouvel album plein de feuilles blanches m'a toujours mis l'eau à la bouche si je peux dire ainsi.

D'une imagination débordante je remplissais le papier d'images et personnages de mon univers,que soit à partir du réel ou pas.

J'ai le souvenir d'une maîtresse à la maternelle qui m'avait renvoyée trois fois à ma place pour refaire un  dessin car «l’herbe est verte»  alors que pour moi elle pouvait être jaune ou bleu.

Je n’étais pas  vexée car dans mon cocon familial on m'autorise ces fantaisies  en célébrant presque toute la  force de cette fantaisie propre à l’enfance.

A la question classique «Que veux-tu faire quand tu sera grande?» la réponse était toujours «Artiste peintre»  .

Les choses se sont corsées en grandissant car les éloges n'étaient pas toujours là. Ni la compréhension de certains devoirs «d'art» notamment au collège. L'atmosphère familiale avait changé aussi pour plusieurs raisons,notamment économiques,mais pas seulement .

Je cherchais à reproduire quelque chose de plus réel dans mes dessins sans savoir forcément comment faire. On me disais que je devais rester «naturelle» sans savoir ce que cela signifiait et en me retrouvant perdue à un âge où on cherche plus à se fondre avec les autres tout en ayant besoin de repères stables.

Je ne retrouvais plus mon monde et le bien-être que le fait de dessiner m'avait toujours apporté quand je ne me posais pas de questions , au contraire un certain inconfort s'installait, la comparaison avec les autres, un sentiment d’insécurité.  

Arrive le moment pour nous de choisir le lycée en vue de notre futur métier 

Voir plus de Gioia Albano

7,9x7,9 in
360,19 $US
11,8x9,5 in
420,22 $US
Vendu
8,8x7,5 in
Vendu

Artmajeur

Recevez notre lettre d'information pour les amateurs d'art et les collectionneurs