5 112,93 $US

Claude Duvauchelle

L'ECRIT et les MAUX III- Déclinaison 6 Acrylique sur papier marouflé sur toile -120x65cm

Type d'œuvre
Dimensions
47,2x25,6 in
Techniques
Support ou surface
Toile
Dessin à la pierre noire plus Acrylique sur Papier recyclé marouflé sur Toile. Peinture de la Série " L’ÉCRIT et les MAUX" .Déclinaison n°6 de la peinture " L’ÉCRIT et les MAUX n° III Corps en forme de crucifixion. À propos de cette œuvre: Classification,...
Dessin à la pierre noire plus Acrylique sur Papier recyclé marouflé sur Toile. Peinture de la Série " L’ÉCRIT et les MAUX" .Déclinaison n°6 de la peinture " L’ÉCRIT et les MAUX n° III
Corps en forme de crucifixion.

Thèmes connexes

Dessin À La Pierre Noire PlusDessinPierre NoireAcryliqueToile

Claude Duvauchelle
Suivre
A l'ORIGINE Inspiration, expiration, le souffle. La vie, l’humain. Corps à corps. Corps accord. Comme source d'inspiration donc, le corps. D’abord le christ mort, celui de Mantegna, un des premiers (sinon...

A l'ORIGINE
Inspiration, expiration, le souffle. La vie, l’humain. Corps à corps. Corps accord.
Comme source d'inspiration donc, le corps. D’abord le christ mort, celui de Mantegna, un des premiers (sinon le premier) et le plus audacieux raccourci de l'histoire de la peinture. Le quattrocento et sa cohorte de peintres, lumineux et sombres. Clairs obscurs, martyrs et crucifixions. Le corps sacré, douloureux, souffrant, sublimé et magnifique.
Puis un peu de romantisme, Géricault et son radeau. Représentation et sublimation cette fois du corps profane, corps tragique à la dérive.

LA RÉALITÉ
Transposition désacralisée conjuguée au présent en dehors de toutes références religieuses. L’humain, auteur de ses propres maux, dans sa splendide dimension dramatique universelle.
Allégorie du délabrement programmé du monde actuel.
Tentative de mettre en images les douleurs et l’aliénation engendrés par les infinies variations de la violence sociétale et individuelle. Cruauté des hommes envers leurs congénères. Dépeindre une humanité retournée à son animalité originelle, esclave de ses instincts les plus funestes.

Claude Duvauchelle.

INSPIRATION
Originally
Inspiration, expiration, the breath. Life, the human. Melee. Agreement body.
So as a source, the body. First the Dead Christ, that of Mantegna. The Quattrocento painters and his cohort, light and dark. Chiaroscuro, martyrs and crucifixions. Then a little romance, Géricault. Sublimation of the tragic body adrift.

Reality
Deconsecrated transposition combined with the present. The human universal in its splendid dramatic dimension.
Allegory of the programmed decay of today's world.
Attempt to put in pictures evil and alienation engendered by societal and individual violence. Depict a humanity returned to its original animality, slave of his most fatal instincts.

Voir plus de Claude Duvauchelle

39,4x19,7 in
2 265,52 $US
13,4x19,7 in
Pas à Vendre
18,1x21,7 in
Vendu
9,5x6,7 in
262,32 $US

Artmajeur

Recevez notre lettre d'information pour les amateurs d'art et les collectionneurs