1 128,6 $US

Christophe Houllier

Abîme N°8 (2018)

Type d'œuvre
Dimensions
24,8x19,7 in
Support ou surface
Papier / Monté sur Panneau de bois
Encadrement
Non
(Prix du Jury - Salon des Arts du Perray-en-Yvelines 2019) Commencé en même temps que « Abîme N°7 », le résultat sur cette oeuvre en est pourtant bien différent. Son format, plus petit, a accueilli une technique qui a évolué, héritée du travail en grand format et de ses nouveaux outils. Néanmoins la recherche plastique demeure : destructuration et structuration des formes, fusion et transfert, contrastes et complémentarités, ébauches de signes. La technique est rodée mais elle est au service de...
(Prix du Jury - Salon des Arts du Perray-en-Yvelines 2019)

Commencé en même temps que « Abîme N°7 », le résultat sur cette oeuvre en est pourtant bien différent. Son format, plus petit, a accueilli une technique qui a évolué, héritée du travail en grand format et de ses nouveaux outils.

Néanmoins la recherche plastique demeure : destructuration et structuration des formes, fusion et transfert, contrastes et complémentarités, ébauches de signes. La technique est rodée mais elle est au service de l'étonnement.

Ici, ce sont des couleurs que j'affectionne et avec lesquelles je me sens à l'aise et ce "confort" me permet de me concentrer sur la recherche en termes de composition, d'harmonies, d'effets afin qu'il en résulte possiblement une structure "heureuse" de fragments à priori disparates.
C'est un jeu entre créer une cohérence, une vraie construction et laisser s'exprimer la surprise et le doute.
Chaque élément se vit comme quelque chose en soi mais fait également partie d'autres éléments. On a l'idée des carrés mais il ne sont pas des carrés.

Toujours dans la pensée spinozienne, chose et idée de la chose sont identiques. Mon entité et l'idée de mon entité sont identiques car ils agissent tous deux ensemble en même temps dans le monde. Et toutes les entités, objets, êtres vivants, idées sont autant de fragments d'un ensemble plus grand.

"Abîme N°8" s'inscrit pour moi parfaitement dans cette logique de collection. A sa façon, bien différente de la précédente, elle est une déclinaison de la première de la série mais fruit d'un certain aboutissement de la recherche plastique et fonctionne comme une oeuvre soeur de la N° 5, toujours dans ce mélange d'acrylique fine et de pastel à l'huile et à l'écu afin de donner vibration aux formes.

Détails techniques :
Support : Papier Etival 300g Clairefontaine, garantie de conservation fabricant : 99 ans ; Marouflé sur bois, monté sur châssis.
Matériaux : Acrylique, Pastel à l'huile et à l'écu, encre de Chine.
Conditions de conservation : Intérieur, vernis anti-UV
Christophe Houllier
Suivre
Né en 1972, à Auchel, dans les Hauts-de-France, l'aventure de l'art démarre à la petite enfance, où un dessin d'école prend une autre dimension par cette anecdote enfantine : un nuage n'est...

Né en 1972, à Auchel, dans les Hauts-de-France, l'aventure de l'art démarre à la petite enfance, où un dessin d'école prend une autre dimension par cette anecdote enfantine : un nuage n'est pas une tâche blanche. Il a un volume, des nuances et les dessins "à plat" prennent soudain du modelé.

Récréation pour ses camarades, le dessin fait sens chez Christophe : comprendre l'anatomie d'un corps et tenter d'en reproduire les courbes, essayer de répondre toujours de façon particulière à un sujet donné, découvrir les grands artistes qui ont fait l'histoire.

La voie artistique ne fait plus de doute : après des études en Arts Plastiques, puis en Cinéma-Audiovisuel, il entre en Ecole Supérieure d'Art spécialisée dans la création graphique, ce qui lui permet de marier l'expression artistique avec un autre émoi connue plus jeune, la micro-informatique.

C'est ainsi qu'il devient professionnel dans le multimedia pendant 20 années. Il occupe d'abord différentes fonctions de direction artistique en communication visuelle et crée ensuite deux sociétés : une dans le jeu vidéo et une autre dans les applications 3D haut-de-gamme pour les entreprises.

Début 2018, l'art plastique revient comme une nécessité. Une mue s'opère. Le créatif cède le pas à l'artiste-peintre avec une volonté de prendre à bras le corps des questionnements trop longtemps enfouies.
C'est la peinture abstraite qui l'arrache au quotidien pour une mise-à-nu de ses émotions et de ses réflexions, une quête d'authenticité dans l'échange avec l'Autre.

Voir plus de Christophe Houllier

7,9x7,9 in
312,17 $US
7,9x7,9 in
312,17 $US
7,9x7,9 in
312,17 $US
7,9x7,9 in
312,17 $US

Artmajeur

Recevez notre lettre d'information pour les amateurs d'art et les collectionneurs