Blog


Ajouté le 30 sept. 2019 | Commentaires

VINCENT MARIT

Vincent Marit a l’œil...

Le photographe Vincent Marit voit des êtres vivants partout… mais pour que les autres partagent ses visions, il les rend visibles par tous en ajoutant explicitement une paire d’yeux dans les endroits les plus insolites…

Certains sont évidents, comme les formes vaguement humaines qu’on peut voir dans les rainures d’un tronc d’arbre. La paire d’yeux ne fait alors que renforcer un sentiment diffus d’une présence cachée. Parfois au contraire, l’objet serait très certainement resté inerte sans l’ajout de ces petites billes oculaires… Ce grand vase ou cette agrafeuse rejoignent le clan des êtres vivants par la magie de l’ajout espiègle du photographe.

Et l’artiste de se dire, comme avant lui le grand Alphonse Lamartine: “Objets inanimés, avez-vous donc une âme?”

    

Il faut dire que l’artiste avait de quoi alimenter son imaginaire depuis toujours:  “Artiste ? C’était écrit. Dans le ventre de ma mère je fus nourri de ses lectures de livre d’art, et elle me nomma Vincent en hommage à…… 

Enfant, j’ai tout de suite dessiné, sur des feuilles, les murs de ma chambre, mes orteils lors de trajets en voiture….

Je suis le dernier d’une fratrie de six, je les ai observés et ils m’ont inspiré.

Mon frère aîné avait suivi une formation de photographe et adolescent, il réalisait des clichés créatifs avec ses frères et soeurs. De mon côté, le dessin et la peinture sont mes premières amours, après un bac arts plastiques, j’ai étudié dans une école d’art de Poitiers. Puis au détour d’un cadeau, je me suis mis également à la photo. D’abord des portraits retravaillés, enrichis sur ordinateur. J’ai beaucoup profité de la bonne volonté de mes enfants encore jeunes et heureux de participer à mes créations. Puis ils ont grandi et cela les amusait moins. J’étais en manque d’inspiration, mes muses s’étant éloignées. 

C’est à ce moment que « les yeux » sont apparus. Depuis toujours, je voyais des animaux ou des visages apparaître dans les objets, les formes qui nous entourent, et je les montrais à mon épouse. Un jour, elle m’a offert des petits yeux en plastique pour combler et apporter une réalité  à mes trouvailles visuelles.

Depuis ce jour, je me laisse surprendre. Ils viennent à moi.

Je ne choisis ni les sujets, ni les lieux, ni même les moments.

Je trouve un sujet, je pose un, deux, trois …yeux, fais ma prise de vue et reprends ce ou ces derniers pour ne pas polluer notre environnement”.

L’artiste pose donc ces yeux un peu partout, mais garde néanmoins les siens pour voir aussi un peu ailleurs: “En parallèle, je poursuis mon travail de dessin et peinture, et me suis mis dernièrement à la sculpture sur altuglass, qui m’offre une nouvelle approche du travail sur la lumière”.

VOIR LE TRAVAIL DE VINCENT MARIT →

Découvrez son travail ( 257 œuvres )


img-circle profile_picture

Vincent MARIT
France


oeil amusant rhinocéros macaron chien brebis
Commentaires

Connectez-vous pour laisser un commentaire Connexion

Soyez le premier à poster un commentaire !