Blog


Ajouté le 24 sept. 2019 | Commentaires

INTERVIEW IGOR ZANTI

Nous avons rencontré Igor Zanti, le curateur du Arte Laguna Prize qui nous parle des coulisses de cet évènement.  

L’Arte Laguna Price en est maintenant à sa douzième édition. En tant que Curateur, quelle contribution apporte ce prix à l’art et à l’art contemporain en particulier ? Quels résultats avez-vous atteints ?

D’année en année, le Prix n’a cessé de prendre de l’importance et a considérablement augmenté sa pertinence. Il est devenu un point de référence pour l’art contemporain émer-gent au niveau national et international. C’était, et c’est un aspect très important, Il a surtout été un lieu d’expérimentation permettant de donner un espace d’expression aux nouveaux langages de l’art contemporain afin de démarrer un processus d’étude, d’analyse et de comparaison.


L’exposition des Artistes finalistes, encourage et favorise l’expression artistique et le dialogue interculturel. Dans le contexte de la mondialisation, la diversité culturelle est devenue une tendance forte et inévitable, et les artistes contemporains doivent composer avec de nouvelles parties prenantes malgré leur manque d’expérience dans ce domaine. Que pensez-vous de l’impact fort de l’art contemporain sur la diversité interculturelle ?

Inévitablement, en dépit de la mondialisation, chacun de nous apporte quelque chose de sa propre culture d’origine. Cela se reflète très bien dans la création artistique. La forte participation des artistes au niveau international qui caractérise ce Prix nous permet de créer un espace de confrontation où les éléments de la mondialisation sont mélangés harmonieusement avec les cultures locales. L’Art est un important métalangage, une réalité qui facilite l’intégration culturelle.


Le lien inextricable entre l’art contemporain et le commerce a donné lieu à un fait accompli: L’art diffuse des modèles et des mécanismes aux entreprises, et d’un autre côté l’art, utilisent les mêmes codes que celui utilisées dans les affaires.

L’art dépend du marché et il est évident que le marché a été préjudiciable à l’art.

Comment est-il possible que l’art et le commerce et se conjugue alors qu’il s’agit de deux formats si distants ?

Je ne crois pas que le marché soit nuisible à l’art. Ce serait comme dire que la vente de livres est dommageable de la littérature. L’art est étroitement lié au marché afin de croître et d’évoluer. Les artistes ont le droit d’être rémunérés pour leur travail. Avec le ventre vide, vous ne créez rien. Certes, comme dans tous les marchés, parfois vous voyez la spéculation et des bulles, mais c’est dans la nature des choses.

Nous devons nous rappeler, par exemple, que l’art contemporain en Italie existe, et il est vivant grâce au marché et aux galeries privées, parce que l’État et le public sont incapables de consacrer assez de fonds pour l’art contemporain.


L’Arsenal de Venise, le lieu où se tient l’exposition des finalistes, est particulièrement important : A-t-il une signification particulière pour vous ?

L’arsenal est l’endroit où Venise, dans le passé, a construit sa renommée et de sa puissance. C’était un endroit avec une flotte commerciale et militaire importante ainsi qu’un grand chantier naval. Mais de nos jours, c’est également l’endroit où, tous les deux ans, se tient une partie de la Biennale de Venise. Un lieu symbolique, à la fois pour son passé et son présent.

Crédit photo : Samantha Rivieccio

Le Prix encourage les œuvres d’art contemporaines. Comment le curateur, estime t-il qu’il existe une différence substantielle entre l’art contemporain et celui plus classique ?

Je ne pense pas que vous pouvez parler d’œuvres contemporaines ou traditionnelles, toutes les œuvres, si elles sont créées de nos jours, sont contemporaines. La question centrale réside dans la contemporanéité du langage. C’est ça qui fait la différence.

Avez-vous des conseils à donner aux artistes qui souhaitent participer à l’Arte Laguna Price ?

Comme je l’ai dit avant, les artistes doivent croire en leur propre travail, et de regarder autour d’eux avec une grande ouverture d’esprit.


interview Arte Laguna Price Igor Zanti
Commentaires

Connectez-vous pour laisser un commentaire Connexion

Soyez le premier à poster un commentaire !