Retour en haut

~ Blog ~
News et annonces à propos de Artmajeur

13 juin 2018
What should I do to comply with the GDPR? Commentaires 3


The RGPD came into effect on May 25, 2018, it applies to all data of European individuals.

What are my obligations as an artist? 
The RGPD applies for all data collected and their use. As an artist, if you collect or use user / customer data, you are also bound to respect it!

Concretely, in the majority of cases, you simply need to make sure that the services you use are all compatible with the GDPR.

If you collect data yourself, you must ensure that the users concerned provide you with the same level of control and protection as the one requested by the RGPD:

  1. Data Collection: It is forbidden to collect data without the consent of users! For example, you can not collect emails or any other information on the internet.Users must specifically agree to provide you with this data, and they must be able to deny you this right.
  2. Data portability: Any user whose data you have must be able to retrieve it at any time
  3. Prevention of data theft: If you host user data, you have an obligation to do everything possible to protect against theft. If such a flight were to take place, you have the obligation to inform the users concerned.
  4. Profiling: If you use the user data for profiling purposes (to determine their preferences, send them mailings or targeted advertising), you must inform them precisely


To conclude , the new European regulation is an additional protection for all: the exploitation of our data is a sensitive subject, and the imposed framework will give us more confidence in their treatment, which is a good thing.
Whether as a company, an artist, or an art gallery, every effort must be made to build and maintain this trust!



GDPR

 

Afficher les commentaires (3) Lien permanent

13 juin 2018
Que dois-je faire pour respecter la RGPD ? Commentaires 1


La RGPD est entrée en vigueur le 25 mai 2018, elle s'applique à toutes les données des particuliers européens.

Quelles sont mes obligations en tant qu'artiste ?
La RGPD s'applique pour toutes les données collectées et leur utilisation. En tant qu'artiste, si vous collectez ou utilisez des données utilisateur/clients, vous êtes également tenus de la respecter ! 

Concrètement, dans la majorité des cas, il vous faut simplement vous assurer que les services que vous utilisez sont tous bien compatibles avec la RGPD. 

Si vous collectez vous-même des données, vous devez assurer aux utilisateurs concernés que vous leur fournissez le même niveau de contrôle et de protection que celui demandé par la RGPD : 

  1. Collecte des données: il est interdit de collecter des données sans le consentement des utilisateurs ! Par exemple, vous ne pouvez pas collecter les e-mails ou toute autre information sur internet. Les utilisateurs doivent spécifiquement accepter de vous fournir ces données, et ils doivent être en mesure de vous refuser ce droit.

  2. Portabilité des données: Tout utilisateur dont vous possédez des données doit pouvoir les récupérer à tout moment

  3. Prévention sur le vol de données: Si vous hébergez des données utilisateur, vous avez l'obligation de tout mettre en œuvre pour les protéger contre le vol. Si un tel vol devait avoir lieu, vous avez l'obligation d'en informer les utilisateurs concernés.

  4. Profilage: Si vous utilisez les données utilisateurs à des fins de profilage (pour déterminer leurs préférences, leur envoyer des mailings ou de la publicité ciblée), vous devez les en informer précisément


Pour conclure, le nouveau règlement européen constitue une protection supplémentaire pour tous: l’exploitation de nos données est un sujet sensible, et le cadre imposé va nous donner davantage confiance en leur traitement, ce qui est une bonne chose.
Que ce soit en tant qu'entreprise, artiste, ou galerie d'art, il convient de mettre tout en œuvre pour construire et conserver cette confiance ! 



RGPD

 

Afficher les commentaires (1) Lien permanent

25 mai 2018
RGPD compliance Commentaires 5


Following the new European regulation "GDPR" (General Data Protection Regulation - https://www.eugdpr.org/), we have updated the privacy section of our general conditions of use. In practice, we did not change our rules, they were already compliant with the GDPR, but we wrote an easy to read and understand version of these terms, according to the recommendations of the RGPD. The new version is available at https://www.artmajeur.com/en/legal.

These terms took effect on May 25, 2018 (deadline imposed by the RGPD). The use of Artmajeur as a member or a simple visitor implies your acceptance of this updated version of the terms and conditions of use.

However, in an effort to be even more flexible, if you refuse the terms and conditions, you have the means to permanently delete your account from the section MY ARTMAJEUR> SETTINGS (Attention: this deletion is irreversible).

Good consultation!
The Artmajeur team



GDPR

 

Afficher les commentaires (5) Lien permanent

25 mai 2018
Conformité RGPD Commentaires


Suite à la nouvelle réglementation européenne "GDPR" (General Data Protection Regulation - https://www.eugdpr.org/), RGPD en français, nous avons mis à jour le volet vie privée de nos conditions générales d’utilisation. En pratique, nous n’avons pas changé nos règles, celles-ci étaient déjà conformes à la RGPD, mais nous avons rédigé une version facile à lire et à comprendre de ces termes, selon les recommandations du RGPD. La nouvelle version est disponible à https://www.artmajeur.com/fr/legal.

Ces termes ont pris effet au 25 Mai 2018 (date butoir imposée par le RGPD). L’utilisation d'Artmajeur en tant que membre ou simple visiteur implique votre acceptation de cette version mise à jour des conditions générales d’utilisation.

Cependant, dans un effort d’être encore plus souple, si vous refusez les conditions générales, vous avez le moyen de supprimer définitivement votre compte depuis la section MON ARTMAJEUR > REGLAGES (Attention : cette suppression est irréversible).

Bonne consultation !
L’équipe Artmajeur



rgpd

 

Afficher les commentaires Lien permanent

11 avr. 2018
Le livre "Vendre de l'art sur internet" est sorti ! Commentaires


Les édition Artmajeur vous proposent un nouvel ouvrage dédié aux artistes : "Vendre de l'art sur internet: les clefs du succès". 

Nicolas Sarazin, le directeur artistique de la galerie d’art inernationale en ligne Artmajeur.com aborde en quatre chapitres clairs, toutes les facettes de la vente d’art en ligne.

Véritable bible, cet ouvrage donne les clés indispensables à tout artiste pour vendre son travail sur internet.

Très didactique, il aborde point par point tous les problèmes auxquels se retrouve confronté tout artiste face à la vente d’art on line en y apportant des solutions concrètes.

Grâce à de nombreux exemples il aide l’artiste à appréhender ce média et à s’organiser pour mieux vendre ses œuvres.

 
Livre papier - 55 pages

5,00 €TTC


 


Comment vendre de l'art sur internet livre

 

Afficher les commentaires Lien permanent

21 mars 2018
Conférence Gratuite : " Vendre de l'art sur internet : les clés du succès" Commentaires 13


Le Road Show Artmajeur en six étapes : Paris, Bordeaux, Montpellier, Marseille, Lille et Nantes.


ATTENTION: PLACES LIMITEES ! 


PARIS : 

le 23 novembre 2017 deux conférences La Vitrine, 24 rue Richelieu à 11heures et 15 heures 

(événement passé)


BORDEAUX :

 le 4 avril 2018 à Digital Campus, 20, quai Lawton, 33070 Bordeaux à 10 heures

(événement passé)


MONTPELLIER : 

le 11 avril 2018 au Musée Fabre, 39 Bd Bonne Nouvelle, 34000 Montpellier à 15 heures


MARSEILLE : 

le 13 avril 2018 à LaCoque Place Henri Verneuil 13002 Marseille à 10 heures


NANTES : 

Le 25 avril 2018 à l'école des Beaux-Arts de Nantes Saint-Nazaire 2 Rue Frida Kahlo, 44000 Nantes à 10h30

RESERVER


LILLE :

Le 26 avril 2018 au Palais des Beaux-Arts de Lille 18 Bis Rue de Valmy, 59000 Lille à 10h30

 Accueil à partir de 10h

RESERVER



Conférence gratuite pour les artistes :
“Vendre de l’art sur internet : les clés du succès”


Artmajeur, 1ère marketplace d’Europe, souhaite offrir aux artistes une formation sur la vente d’oeuvres d’art sur internet. Artmajeur a pour vocation depuis 18 ans de professionnaliser les artistes. Elle leur offre un outil de diffusion accessible et gratuit à travers sa plateforme et va aujourd’hui plus loin en leur proposant des formations afin de les accompagner dans leur démarche commerciale.
Cette formation est imaginée et dispensée par Nicolas Sarazin, expert de la vente en ligne, directeur marketing d’Artmajeur et auteur de l’ouvrage "Vendre de l’art sur internet, les clés du succès".

Cette formation est gratuite et diffusée à travers 2 outils :
- Un ouvrage : Vendre de l’art sur internet, les clés du succès, téléchargeable gratuitement sur le site d’Artmajeur
- Une conférences en présentiel, à destination des créateurs, pour transmettre une méthodologie et des conseils.

Contenu indicatif de la formation :

1. Notions Générales
- Chiffres clés de la vente d'art en ligne
- Conditions ppour vendre
- Objectifs

2. Galerie d'art en ligne et site internet : 2 outils complémentaires

- Qu'est ce qu'une galerie d'art en ligne ?
- Qu'est ce qu'un site internet ?
- Nourir son site
- La présentation de vos œuvres
- Le référencement
- La sécurité des images
- Déterminer un prix

3. Promouvoir pour vendre
- Que faut-il faire au jour le jour
- Comment se créer une communauté de Fan ?
- Focus réseaux sociaux
- Des revenus complémentaires


PARTENAIRES : 


 

 


    



conférence gratuite vendre de l'art Bordeaux Marseille Montpellier Nantes Lille

 

Afficher les commentaires (13) Lien permanent

11 déc. 2017
Bienvenue au nouveau magazine d'art régional Artmajeur Occitanie Commentaires 1


Artmajeur lance Artmajeur Occitanie !

Le site Artmajeur, place de marché des arts visuels  n°1 en Europe, lance un média régional spécifique, Artmajeur Occitanie, consacré à l’art contemporain et aux artistes des 13 départements de la grande région Occitanie.

 

Artmajeur Occitanie rend compte de l’actualité artistique par différents médias adaptés à la nature de l’information :

  • Un agenda en ligne, mis à jour 24 h sur 24 : https://www.artmajeur.com/fr/agenda
     
  • Des informations en direct, sur le site et sur la page Facebook https://www.facebook.com/ArtmajeurOccitanie/
     
  • Un bimestriel qui permettra de traiter des sujets de fonds, des portraits d’artistes, de proposer un grand entretien avec une personnalité de la scène artistique régionale, et de faire un focus sur les grandes expositions des deux mois à venir en région.

 

Samuel Charmetant, directeur général d’Artmajeur: 

« Le concept d’Artmajeur est de mettre en relation directe les artistes et les collectionneurs. Nous avons déjà créé un magazine il y a deux ans, qui complète l’activité de la plateforme. On a alors constaté que l’accueil était extraordinaire de la part des artistes et des collectionneurs.

Artmajeur Occitanie est donc dans le prolongement de ce concept : renforcer la relation avec les artistes, cette fois-ci en jouant la carte de la proximité ».


Ouverture du site : maintenant. Parution du premier bimestriel:  mi-janvier.

Merci à tous ceux qui ont œuvré pour ce lancement!

Pour ce baptême, offres spéciales pour les annonceurs et abonnements «spécial artiste».

Abonnements Papier + Web :
https://www.artmajeur.com/occitanie

Contacter nous pour toute question sur votre abonnement: 
support[@]artmajeur.com

 

facebook artmajeur occitanieRetrouvez nous sur le Facebook du magazine !
http://www.facebook.com/ArtmajeurOccitanie

 

 

 

 

artmajeur-occitanie-magazine.jpg Bienvenue au nouveau magazine d'art régional Artmajeur Occitanie

 

artmajeur-occitanie-1.jpg Bienvenue au nouveau magazine d'art régional Artmajeur Occitanie

 

cover-fb-occitanie.jpg Bienvenue au nouveau magazine d'art régional Artmajeur Occitanie

Nouveau magazine d'art Artmajeur Occitanie

 

Afficher les commentaires (1) Lien permanent

11 déc. 2017
Invisible art : hoax or new trend of art? Commentaires 7


In September 2014, Canadian radio CBC presented a young artist who claimed to be the inventor of a revolutionary art, the invisible art. She was describing a work she had worked on for hours, but that could not be seen. It was a hoax.

What the authors of this farce could not imagine was that many invisible art initiatives had already been experimented by artists like Duchamp, Magritte or Warhol.

In June 2011, the artist duo Praxis sponsored by comedian James Franco launched the "Non-Visible Museum" or MONA, "an eccentricity of imagination, a museum that reminds us that we live in two worlds: the physical world of sight and the non-visible world of thought.Completely made up of ideas and sniffing at the art market, the works will simply be described to visitors ... "

More generally, the promoters of the invisible art postulate that art is not limited to physical achievements to see or to possess.

Works inaccessible, hidden, invisible or to disappear to keep only the memory, would be equally able to provide artistic emotions.

To evoke a work disappeared or invisible to the naked eye, would make it revive a posteriori.

These very conceptual artistic orientations are based on the rejection of the mercantile and speculative turn of contemporary art.

On the other side of the coin, promoting the artistic emotion of a work that is not seen or touched, and focusing on narrative or story telling, could disqualify this approach.

The incredulous spectator, prevented from making his own judgment by exercising all his senses, would be reduced to believing "the artist" on his word ...

Article proposed by:


invisible art

 

Afficher les commentaires (7) Lien permanent

11 déc. 2017
L'art invisible, canular ou nouvelle tendance de l'art ? Commentaires 9


En septembre 2014, la radio canadienne CBC a présenté une jeune artiste se disant l'inventeur d'un art révolutionnaire, l'art invisible. Elle décrivait une oeuvre qu'elle avait élaborée durant des heures, mais qu'on ne pouvait voir. C'était un canular.

Ce que ne pouvaient imaginer les auteurs de cette farce, c'était que de nombreuses initiatives d'art invisible avaient déjà été expérimentées par des artistes comme Duchamp, Magritte ou Warhol.

En juin 2011, le duo d'artistes Praxis parrainé par l'artiste comédien James Franco a lancé le "Non-Visible Museum" ou MONA, "une excentricité de l’imagination, un musée qui nous rappelle que nous vivons dans deux mondes : le monde physique de la vue et le monde non-visible de la pensée. Entièrement constituées d’idées et de pied de nez au marché de l’art, les œuvres seront simplement décrites aux visiteurs…"

Plus généralement, les promoteurs de l'art invisible postulent que l'art ne se limiterait pas à des réalisations physiques à voir ou à posséder. 

Des oeuvres inaccessibles, cachées, invisibles ou à faire disparaître pour n'en garder que le souvenir, seraient tout autant capables de procurer des émotions artistiques.

Evoquer une oeuvre disparue ou invisible à l'oeil nu, permettrait de la faire revivre à posteriori.

Ces orientations artistiques très conceptuelles trouvent leur fondement dans le rejet de la tournure mercantile et spéculative prise par l'art contemporain.

Revers de la médaille, promouvoir l'émotion artistique suscitée par une oeuvre qui ne se voit pas ou ne se touche pas, et tout axer sur le récit ou le "story telling", pourraient disqualifier cette approche.

Le spectateur incrédule, empêché de faire son propre jugement en exerçant tous ses sens, en serait réduit à croire "l'artiste" sur parole...

Article proposé par :

 


art invisible

 

Afficher les commentaires (9) Lien permanent

21 nov. 2017
Conférence gratuite proposée par Artmajeur (Paris) Commentaires 2


Artmajeur vous propose de venir rencontrer à la galerie La Vitrine

Nicolas Sarazin 

directeur marketing d'Artmajeur.com, expert de la vente d’œuvres d’art en ligne.

 

Conférence gratuite pour les artistes :

“Vendre de l’art sur internet : les clés du succès”


2 sessions limitées à 40 places

Le 23 novembre 2017

de 11h à 13 h - accueil à partir de 10h30
de 15h à 17 h - accueil à partir de 14h30.

 

Lieu : La Vitrine am - 24 rue de Richelieu - 75001 Paris

 

Places limitées - inscription auprès de slamballe@artendirect.fr

 

Pour le bon déroulé de cette intervention, nous n’accueillerons plus les participants après le début de la conférence
- merci de votre compréhension -

 

comment-vendre-de-l-art-sur-internet.jpeg Conférence gratuite proposée par Artmajeur (Paris)

conférence gratuite Comment vendre de l'art sur internet

 

Afficher les commentaires (2) Lien permanent

15 nov. 2017
Creativity : user manual Commentaires 5


Socialter defines creativity as "the Grail of the 21st century" and the World Economic Forum places it at the heart of the four key competencies of our time with critical thinking, the art of communicating and collaborating. Essential to the survival and development of the company, it is essential to promote and integrate it into the corporate culture.

What is creativity?

It is the ability of a person or group of people to design and implement a new concept, a new object or to discover an original solution to a problem. Creativity is at the origin of invention (when used for a product or service) and innovation (when this invention applies to a market).

Are we all creative?

In the collective unconscious, creativity appears as the prerogative of some solitary geniuses, often cursed, endowed with innate gifts and disconcerting facilities. In reality, each person has a creative potential often under-exploited or constrained by conformism, pessimism, fear of failure, family or social judgment, education.

What are the characteristics of the creative people it is up to us to develop?

- self-esteem in any event;

- determination, commitment and perseverance at all times;

- an unlimited curiosity to embrace all fields of knowledge, observation or the human condition;

- high speed of information processing of any kind associated with a taste for complexity;

- a flash resolution of problems associated with an almost automatic generation of ideas;

- an ability to imagine other worlds, other systems, other logics.

The thought of a creative is both:

- analogue (linked to the free association of ideas and images coming from different and often compartmentalized universes),

- divergent (original, fluid and flexible),

- original: free from gender stereotypes,

-deconcerting: capable of operating radical reversals.

The great enemies of the creative are fatigue and stress, the search for perfection, specialization, the "academic" spirit, the routine and the lack of openness to the world.

Creating something that has never existed requires enthusiasm, experimentation and a detachment of knowledge and the past. It's an open, free-spirited attitude that feeds on everything and is driven by challenges.

How to become more creative?

Many exercises that promote idea generation and problem solving exist. Nevertheless, developing a creative mindset is the key for those who wish to exploit their creative potential, namely:

- absorb everything and be open to new experiences to find inspiration and promote the analog process;

- constantly ask questions to deepen your knowledge;

- to think like a child, to free oneself from schemas, constraints and forbidden, to move away from reason;

- to question and reconsider the gains;

- hear all points of view to develop new paths and new interactions;

- alternate creative phase and mental rest phase;

- make sleep his ally to develop the unconscious thought;

- take a distance on things to implement the imagination;

- develop one's sense of humor, have wit;

- take risks, consider failures as a way to progress and develop boundless determination;

- never censor ideas;

- develop the fun aspect of creation by moving from cock to donkey, associating, taking the opposite, playing the paradox.

Even if the great creations are generally the fact of an individual connected to his desires, his thoughts, his inner challenges, the innovation is often a collective act, the fruit of a creativity and an original action of team. Theoretically, the creativity of a group of individuals together should have infinitely greater potential than that of an isolated person. In practice, the optimization of "collective intelligence" involves creating the conditions for group creativity and setting up the organization that allows the individual creative process to be replicated at the team level.

Different approaches such as design thinking promote the spread of the culture of creativity in the company and the organization of the different stages of preparation, incubation, generation of solutions and validation. In business, creative improvisation with decision and immediate implementation does not exist. On the other hand, the respect of the different creative stages can allow the emergence of complementarities and a creative team spirit that will allow to interiorize the creative process and accelerate the group innovation.

To remain competitive and foster innovation, one of the means to remove the resistance to change of employees (seeing no personal interest, considering not having the required skills or feeling threatened by the unknown) is to set up a culture of creativity applied in the rules of the art.

By restoring trust, enhancing value, by collaborating on joint projects in which everyone contributes, by making a difference in the collective fruits, the company will gain in flexibility, adhesion and dynamism, essential in an open economy more and more globalized before meet increasingly individualized needs.

Article proposed by:

 

Afficher les commentaires (5) Lien permanent

15 nov. 2017
Créativité : mode d’emploi Commentaires


 

Socialter définit la créativité comme "le Graal du XXIe siècle" et le World Economic Forum la place au cœur des quatre compétences clés de notre époque avec la pensée critique, l’art de communiquer et de collaborer. Essentielle à la survie et au développement de l’entreprise, il apparait primordial de la favoriser et de l’intégrer à la culture d’entreprise. 

Qu’est-ce que la créativité ?

Il s’agit de la capacité d’une personne ou d’un groupe de personnes à concevoir et mettre en œuvre un nouveau concept, un nouvel objet ou à découvrir une solution originale à un problème. La créativité est à l’origine de l’invention (lorsqu’elle est utilisée pour un produit ou un service) et de l’innovation (lorsque cette invention s’applique à un marché).

Sommes-nous tous créatifs ?

Dans l’inconscient collectif, la créativité apparaît comme l’apanage de quelques génies solitaires, souvent maudits, dotés de dons innés et de facilités déconcertantes. En réalité, chaque personne a un potentiel créatif souvent sous-exploité ou bridé par le conformisme, le pessimisme, la peur de l’échec, le jugement familial ou social, l’éducation.

Quelles sont les caractéristiques des personnes créatives qu’il nous appartient de développer ?

– Une estime de soi à toute épreuve ;

– Une détermination, un engagement et une persévérance de tous les instants ;

– Une curiosité sans limites permettant d’embrasser tous les champs de la connaissance, de l’observation ou de la condition humaine ;

– Une grande rapidité de traitement d’informations de toute nature associée à un goût pour la complexité ;

– Une résolution éclair des problèmes associée à une génération quasi automatique d’idées ;

– Une capacité à imaginer d’autres mondes, d’autres systèmes, d’autres logiques.

La pensée d’un créatif est à la fois :

– analogique (liée à la libre association d’idées et d’images venant d’univers différents et souvent cloisonnés),

– divergente (originale, fluide et flexible),

– originale : dégagée des stéréotypes liés au genre,

–déconcertante : capable d’opérer des renversements radicaux.

Les grands ennemis du créatif sont la fatigue et le stress, la recherche de la perfection, la spécialisation, l’esprit « scolaire », la routine et le manque d’ouverture au monde.

Créer quelque chose qui n’a jamais existé demande de l’enthousiasme, de l’expérimentation et un détachement du savoir et du passé. C’est une attitude d’esprit ouverte, libre qui se nourrit de tout et est stimulée par les défis.

Comment devenir plus créatif ?

De nombreux exercices favorisant la génération d’idées et la résolution originale de problèmes existent. Néanmoins, développer une attitude d’esprit créative est la clé pour ceux qui souhaitent exploiter leur potentiel créatif, à savoir :

– S’imprégner de tout et être ouvert aux nouvelles expériences pour trouver l’inspiration et favoriser le processus analogique ;

– Se poser en permanence des questions pour approfondir vos connaissances ;

– Penser comme un enfant, se libérer des schémas, contraintes et interdits, s’éloigner de la raison ;

– Se remettre en cause et reconsidérer les acquis ;

– Entendre tous les points de vue pour développer de nouveaux cheminements et de nouvelles interactions ;

– Alterner phase créative et phase de repos mental ;

– Faire du sommeil son allié pour développer la pensée inconsciente ;

– Prendre de la distance sur les choses pour mettre en œuvre l’imagination ;

– Développer son sens de l’humour, avoir de l’esprit ;

– Prendre des risques, considérer les échecs comme un moyen de progresser et développer une détermination sans bornes ;

– Ne jamais censurer des idées ;

– Développer l’aspect ludique de la création en passant du coq à l’âne, en associant, en prenant le contrepied, en jouant du paradoxe.

Même si les grandes créations sont généralement le fait d’un individu relié à ses désirs, ses pensées, ses défis intérieurs, l’innovation est souvent un acte collectif, le fruit d’une créativité et d’une action originale d’équipe. Théoriquement, la créativité d’un groupe d’individus réunis devrait présenter un potentiel infiniment supérieur à celui d’une personne isolée. Dans la pratique, l’optimisation de "l’intelligence collective" suppose de créer les conditions de la créativité de groupe et de mettre en place l’organisation qui permet de reproduire à l’échelon d’une équipe le processus créatif individuel.

Différentes approches telles que le design thinking favorisent la diffusion de la culture de la créativité dans l’entreprise et l’organisation des différentes étapes de préparation, d’incubation, de génération de solutions et de validation. En entreprise, l’improvisation créatrice avec décision et implémentation immédiate n’existe pas. En revanche, la respect des différentes étapes créatives peut permettre l’émergence de complémentarités et d’un esprit d’équipe créatif qui vont permettre d’intérioriser le processus créatif et d’accélérer l’innovation de groupe.

Pour rester compétitif et favoriser l’innovation, un des moyens pour lever la résistance au changement des collaborateurs (n’y voyant aucun intérêt personnel, considérant ne pas avoir les compétences demandées ou se sentant menacés par l’inconnu) est de mettre en place une culture de la créativité appliquée dans les règles de l’art.

En redonnant confiance, en valorisant, en faisant collaborer à des projets communs au sein desquels chacun apporte sa contribution, en intéressant aux fruits collectifs, l’entreprise gagnera en flexibilité, adhésion et dynamisme, indispensables dans une économie ouverte de plus en plus mondialisée devant répondre à des besoins de plus en plus individualisés.

Article proposé par :

 

 

 

Afficher les commentaires Lien permanent

25 oct. 2017
Art and management : a promising convergence Commentaires


Art, a mode of expression of a subjectivity, seems at first sight disconnected from the notions of organization, profit or profitability and rational management methods used in the management of a company.

Art, an individual activity, irrational, out of context and sensitive, generally arouses the skepticism of management and the mistrust of employees seeking "validating" technical training. It is these same well-established patterns that favor management and technology over human sciences and artistic disciplines. However, art and management have every interest in crossing each other to enrich each other.

The company has a lot to learn from the artistic process, in particular:

- the quest for meaning: the artistic process conveys values and carries a particular mission;

- project management: each work, composition or realization, requires a real project management;

- the mastery of the techniques of realization: without control of the basic techniques brought to evolve with the experimentation and the artistic approach towards personal and original techniques, the art does not exist (the artist must be an outstanding technician doubled a technical innovator);

- an iterative process: the artist constantly interacts with the work in progress, making the necessary adjustments to achieve the desired result;

- an approach of originality and creativity: what distinguishes the artist from the craftsman is this creative ability, this search for novelty. We speak of "performance" or artistic originality;

- a humanist approach: at the same time, a personal vision of the world and an uncompromising look at reality, art expresses in a particular aesthetic form the world around us;

- total risk taking: there is no certainty that the work is well received by the market;

- a highly competitive art market: art has no borders, competition is global. The artist, guided by a personal approach that has no commercial intention, is confronted with the hypercompetition and the material necessity of creating his market and building up his base of customers and users;

- A work of art is above all a "sensitive user experience" (emotion, wonder, energy). The artist must maximize this experience by facilitating the accessibility of his art if he wants to sell his work;

- an individual creation that inserts itself and interacts with its environment and society;

- a process of expression and personal realization.

The modern manager who wants to foster collaboration and creativity has every interest in developing his own creative potential and immersing himself in artistic processes in order to facilitate group creativity. Individual creativity is a state of mind that can be stimulated (exhibition visits, open courses, creativity workshops ...). Creation processes can be learned through contact with artists (artistic interventions in the company, visits to workshops, conferences, etc.).

The artist has a lot to learn from the manager.

Recently, the concept of artist-entrepreneur, an artist managing his artistic work as a business, has appeared. In an ultra-competitive market, the artist can be brought to disseminate his works to build an identity, a brand, to invent new communication and sales methods, to develop a range of products derived from the original production adapted to his market. Some artists produce works "ready to hang", more affordable, allowing them to cope with the costs of producing more ambitious works. This approach criticized by some purists is not necessarily a brake on originality or creativity. If the artist does not resign himself to producing "what works", but develops accessible artistic concepts of tomorrow. To have financial resources linked to the sale of his works is the goal and the dream of every artist, but also his greatest source of freedom and innovation.

Obviously, in a world that requires more and more flexibility, openness, originality and efficiency, these two approaches, artistic and managerial, are called to nourish each other to give birth to a creative management and organized arts activities.

Article proposed by:

 


Art management

 

Afficher les commentaires Lien permanent

25 oct. 2017
Art et management : une convergence prometteuse Commentaires


L’art, mode d’expression d’une subjectivité, semble de prime abord déconnecté des notions d’organisation, de profit ou de rentabilité et des méthodes de gestion rationnelle employées dans la direction d’une entreprise. 

L’art, activité individuelle, irrationnelle, hors cadre et sensible, suscite généralement le scepticisme des directions et la méfiance des collaborateurs en quête de formations techniques « validantes ». Ce sont ces mêmes schémas bien ancrés qui privilégient la gestion et la technique au détriment des sciences humaines et des disciplines artistiques. Pourtant, art et management ont tout intérêt à se croiser pour s’enrichir mutuellement.

L’entreprise a beaucoup à apprendre de la démarche artistique, en particulier :

– la quête de sens : la démarche artistique véhicule des valeurs et est porteuse d’une mission particulière ;

– la gestion de projet : chaque œuvre, composition ou réalisation, requiert une véritable conduite de projet ;

– la maîtrise des techniques de réalisation : sans maîtrise des techniques de base amenées à évoluer avec l’expérimentation et la démarche artistique vers des techniques personnelles et originales, l’art n’existe pas (l’artiste doit être un technicien hors pair doublé d’un innovateur technique) ;

– un processus itératif : l’artiste interagit en permanence avec le travail en évolution, procédant aux aménagements nécessaires pour atteindre le résultat souhaité ;

– une démarche constate d’originalité et de créativité : ce qui distingue l’artiste de l’artisan, c’est cette capacité créative, cette recherche de la nouveauté. On parle de « performance » ou d’originalité artistiques ;

– une démarche humaniste : à la fois, vision personnelle du monde et regard sans concessions sur la réalité, l’art dit sous une forme esthétique particulière le monde qui nous entoure ;

– une prise de risque totale : il n’y a aucune certitude que l’œuvre soit bien reçue par le marché ;

– un marché de l’art des plus concurrentiels : l’art n’a pas de frontières, la concurrence est globale. L’artiste, guidé par une démarche personnelle à priori sans intention commerciale, est confronté à l’hyperconcurrence et la nécessité matérielle de créer son marché et de constituer sa base de clients et d’utilisateurs ;

– Une œuvre d’art est avant tout une « expérience sensible utilisateur » (émotion, émerveillement, énergie). L’artiste se doit de maximiser cette expérience en facilitant l’accessibilité de son art s’il veut vendre ses réalisations ;

– une création individuelle qui s’insère et interagit avec son environnement et la société ;

– une démarche d’expression et de réalisation personnelle.

Le manager moderne soucieux de favoriser la collaboration et la créativité a tout intérêt à développer son propre potentiel créatif et à s’imprégner des processus artistiques, en vue de faciliter la créativité de groupe. La créativité individuelle est un état d’esprit qu’il est possible de stimuler (visites d’expositions, cours ouverts, ateliers de créativité...). Les processus de création peuvent s’apprendre au contact d’artistes (interventions artistiques dans l’entreprise, visites d’ateliers, conférences...).

L’artiste a de son côté beaucoup à apprendre du manager.

Il est apparu récemment le concept d’artiste-entrepreneur, artiste gérant son travail artistique comme une entreprise. Dans un marché ultra-concurrentiel, l’artiste peut être amené pour diffuser ses œuvres à bâtir une identité, une marque, inventer des procédés de communication et de vente inédits, développer une gamme de produits dérivés de la production originale adaptée à son marché. Certains artistes produisent des œuvres « prêtes à accrocher », plus abordables, leur permettant de faire face aux coûts de production d’œuvres plus ambitieuses. Cette démarche critiquée par certains puristes n’est pas forcément un frein à l’originalité ou la créativité. Si l’artiste ne se résigne pas à produire « ce qui marche », mais développe des concepts artistiques de demain accessibles. Disposer de moyens financiers liés à la vente de ses œuvres est le but et le rêve de tout artiste, mais aussi son plus grand moteur de liberté et d’innovation.

À l’évidence, dans un monde qui requiert de plus en plus de flexibilité, d’ouverture, d’originalité et d’efficacité, ces deux démarches, artistique et managériale, sont appelées à se nourrir mutuellement pour permettre l’émergence d’un management créatif et d‘activités artistiques organisées.

Article proposé par :

 


art management

 

Afficher les commentaires Lien permanent

12 oct. 2017
Configure your gallery to sell online Commentaires 5


We receive messages every days from collectors who wish to buy works but can not finalize their transactions because they are blocked by a lack of information necessary for the sale!

  • The dimensions of the work are missing
  • There is no price for delivery
  • Absence of payment method
  • Terms of sale not defined

 

Today's Internet users are used to finding this information easily and buy regularly from merchant sites: it is crucial to take the time to configure your gallery to allow collectors to feel reassured and confident. It is only in this way that it is possible to trigger the act of purchase!

 

 

The price of the work

  • Enter the price! If the price is not shown, you lose 90% of potential buyers!

 

Methods of payment

  • Set up at least 1 payment method in section MY ACCOUNT> SETTINGS
  • It is strongly recommended to offer PAYPAL to secure the transaction

 

Delivery fees

  • Configure the standard shipping prices on section MY ACCOUNT> SETTINGS
  • Specify any shipping costs by editing each work if necessary

 

Terms & Conditions

  • Choose the standard terms of sale, or write your own terms of sale on MY ACCOUNT> SETTINGS

 

Information on the work:

  • Very important: Specify the dimensions of the work
  • Indicate the title and write a description that indicates the context and tells the story of the work to make the visitor dream !

 

The visuals of the works:

  • Load a good photo, well centered, well lit
  • Do not add text / date / copyright
  • Crop it perfectly, remove any disruptive elements

 

We estimate that the number of sales on the platform could be multiplied by 10 or more if all buyers had all the required information on a work at the time they wish to make their purchase!

 

cap-2017-10-12-a-18-43-31.jpg Configure your gallery to sell online

sell online how to sell art online

 

Afficher les commentaires (5) Lien permanent

12 oct. 2017
Configurer sa galerie pour vendre en ligne Commentaires 4


Nous recevons tous les jours au support des messages de collectionneurs qui souhaitent acheter des oeuvres, mais qui ne peuvent pas finaliser leurs transaction car ils sont bloqués par un manque d'informations necessaires à la vente! 

  • Les dimensions de l'oeuvre sont manquantes
  • Il n'y a pas le de prix de la livraison
  • Abscence de méthode de paiement
  • Conditions de vente non définies

 

Les internautes d'aujourd'hui sont habitués à trouver facilement ces informations et achètent régulièrement sur les sites marchands : il est crucial de prendre le temps de configurer votre galerie pour permettre aux collectionneurs de se sentir rassurés et confiants. Ce n'est que de cette manière qu'il est possible de déclencher l'acte d'achat !

 

 

Le prix de l'oeuvre

  • Indiquez le prix ! Si le prix n'est pas indiqué, vous perdez 90% des acheteurs potentiels!

 

Les méthodes de paiement

  • Configurez au moins 1 méthode de paiement sur la section MON COMPTE > REGLAGES
  • Il est vivement recommandé de proposer PAYPAL pour sécuriser la transaction

 

Les frais de livraison

  • Configurer les prix d'envoie standards sur la section MON COMPTE > REGLAGES
  • Spécifiez éventuellement des frais d'envoie particuliers en éditant chaque oeuvre si nécessaire

 

Les conditions de vente

  • Choisissez les conditions de vente standard, ou écrivez vos propres conditions de vente sur la section MON COMPTE > REGLAGES

 

 

Les informations sur l'oeuvre:

  • Très important: Spécifiez les dimensions de l'oeuvre
  • Indiquez le titre et rédigez une description qui indique bien le contexte et qui raconte l'histoire de l'oeuvre pour faire rêver le visiteur !

 

Le visuel des oeuvres:

  • Chargez une bonne photo, bien centrée, bien éclairée
  • N'ajoutez aucun texte/date/copyright
  • Recadrez la parfaitement, enlevez tout élément perturbateur

 

D'après nos estimations, le nombre de ventes sur la plateforme pourrait être multiplié par 10 ou plus si tous les acheteurs disposaient de toutes les informations requises sur une oeuvre au moment ou ils souhaitent effectuer leur achat !

 

cap-2017-10-12-a-18-38-05.jpg Configurer sa galerie pour vendre en ligne

vente en ligne vente à distance

 

Afficher les commentaires (4) Lien permanent

4 oct. 2017
Artmajeur en page d'accueil sur Forbes ! Commentaires 1


Un trés bon article de la journaliste Audrey Chabal sur Artmajeur fait actuellement la page d'accueil de Forbes, à retrouver sur le lien suivnat : 
https://www.forbes.fr/entrepreneurs/art-majeur-democratise-achat-art-grace-a-internet/

 

cap-2017-10-13-a-11-15-20.jpg Artmajeur en page d'accueil sur Forbes !

 

forbes-home-page.jpg Artmajeur en page d'accueil sur Forbes !

forbes la presse en parle articles de presse interview Audrey Chabal

 

Afficher les commentaires (1) Lien permanent

4 oct. 2017
Artmajeur on Forbes Home page Commentaires


A very good article of the journalist Audrey Chabal on Artmajeur currently makes the home page of Forbes, to be found on the following link:
https://www.forbes.fr/entrepreneurs/art-majeur-democratise-achat-art-grace-a-internet/

 

cap-2017-10-13-a-11-15-20.jpg Artmajeur on Forbes Home page

 

forbes-home-page.jpg Artmajeur on Forbes Home page

forbes interview press review

 

Afficher les commentaires Lien permanent

3 oct. 2017
Chronique ToutLeco Artmajeur sur France Bleue Commentaires


La radio France Bleu difuse une chronique de la journaliste Ysis Percq dans l'émition TOULECO Du lundi au vendredi à 6h10 et 7h42

Retrouvez le podcast spécial sur Artmajeur disponible depuis le lien suivant : 

https://www.francebleu.fr/emissions/touleco-y-percq/herault/artmajeur-de-la-fac-de-montpellier-au-marche-mondial-de-l-art

 

cap-2017-10-13-a-12-07-10.jpg Chronique ToutLeco Artmajeur sur France Bleue

la presse en parle interview france bleue radio Ysis Percq

 

Afficher les commentaires Lien permanent

26 sept. 2017
Reportage TV - France 3 Commentaires


Interview TV à nos bureaux de Montpellier - France 3 reportage de J.Escafre / F.Jobard / F.Alibert

 

cap-2017-10-13-a-15-34-58.jpg Reportage TV -  France 3

articles de presse interview reportage tv france 3

 

Afficher les commentaires Lien permanent