Retour en haut

Octobre 2012 :
Parcours de l’art sur Avignon
Exposition du travail pictural au Cloitre St Louis
Exposition du travail photographique à la salle benoit XII

Mai 2013 :
Exposition Art en Vigne domaine Val Joannis

Juillet 2013 – Septembre 2013 :
L’été Contemporain Draguignan

Février 2014 :
Galerie Luxury Lobsters Marseille

Juin 2014 :
Exposition Art en Vigne Chateau La Verrerie Puget sur Durance


J’ai quitté le monde de l’art durant 12 ans. En effet mes créations n’avaient aucune utilité, je ne prenais aucun plaisir et ma lucidité me permettait d’accepter de comprendre que ma place n’était pas dans cet univers. Je prenais donc la décision de quitter ce monde, voir même de le fuir, sans volonté d’y retourner un jour.
Je me tournais alors vers un parcours universitaire en ethnologie qui m’offrait une nouvelle vision du monde. Et depuis 7 ans, j’exerce une profession dans un tout autre domaine qui est celui de la santé. Un métier m’amenant à intervenir en milieu carcéral et dans bien d’autres domaines où l’humain est prédominant, je me réalisais enfin.
Mon parcours universitaire et professionnel m’amenait enfin ce que je recherchais. Je découvrais une beauté au travers des blessures, des imperfections, des failles, des écorchures et des fantômes du passé. Je prenais donc la décision de retourner petit à petit vers ce monde que j’avais fui.
Au fond c’est égoïste, mes toiles parlent toutes de moi, de mon enfance, de mes souvenirs, de mes amours, de ce que je suis, de ce que je vis au quotidien dans mon métier, de mon passé et de mon avenir. Elles sont comme moi et mes rencontres, désorganisées et pleines d’imperfections. Elles sont déchirées, assemblées, colorées, arrachées ou gribouillées. Elles sont pleines de mots, elles ne sont pas précises, elles ne sont pas patientes et elles ne sont jamais terminées. Elles évoquent mes envies, mes désirs, mes souvenirs, mes espoirs, mes questions. Mes toiles accumulent des idées et ne sont au fond jamais terminées.

Nicolas Coquema