Retour en haut

Francis DenisFrancis Denis Suivre

Retour au profil Galeries
Denis Francis

Francis Denis
(1954- )
Nationalité: fr France


146 œuvres   Domaines artistiques : Peinture, Écrits

Auteur et artiste peintre, Francis DENIS réside à Longuenesse, dans le Pas-de-Calais, près de Saint-Omer, en France.

Il fut le co-fondateur de la revue poétique Lieux-d'Être avec le poète Régis LOUCHAËRT et co-organisateur du festival d'art sacré contemporain « Les Regardeurs de Lumière» en la cathédrale de Saint-Omer de 2008 à 2013.

Il a désormais à son actif trois recueils de nouvelles : « Les saisons de Mauve ou le chant des cactus », « Le château des dieux » et " Les Désemparés " aux Éditions Delatour France.


Ses textes et illustrations paraissent en revue papier ou sur le net à travers le monde ( Le Chasseur Abstrait, Népenthès, Aéra zinc,Blue Fifth Review, Ellipsis, Les Trompettes Marines, Le Capital des Mots, Squeeze, Voxpoesi, The Ilanot Review , Taj Mahal Review, Monolito, La Ira de Morféo, The Milo Review, L'Ampoule aux éditions de l'Abat-Jour, Under the Gum Tree, Kritiks, Artyhum, Arte.es, etc... ) .

Expositions en France et à l'étranger.
Auteur et artiste peintre, Francis DENIS réside à Longuenesse, dans le Pas-de-Calais, près de Saint-Omer, en France.

Il fut le co-fondateur de la revue poétique Lieux-d'Être avec le poète Régis LOUCHAËRT et co-organisateur du festival d'art sacré contemporain « Les Regardeurs de Lumière» en la cathédrale de Saint-Omer de 2008 à 2013.

Il a désormais à son actif trois recueils de nouvelles : « Les saisons de Mauve ou le chant des cactus », « Le château des dieux » et " Les Désemparés " aux Éditions Delatour France.


Ses textes et illustrations paraissent en revue papier ou sur le net à travers le monde ( Le Chasseur Abstrait, Népenthès, Aéra zinc,Blue Fifth Review, Ellipsis, Les Trompettes Marines, Le Capital des Mots, Squeeze, Voxpoesi, The Ilanot Review , Taj Mahal Review, Monolito, La Ira de Morféo, The Milo Review, L'Ampoule aux éditions de l'Abat-Jour, Under the Gum Tree, Kritiks, Artyhum, Arte.es, etc... ) .

Expositions en France et à l'étranger.


Articles:

" Je ne peins pas pour faire beau mais pour faire vrai "

" Je ne peins pas pour faire beau mais pour faire vrai "


Auteur et artiste peintre, Francis DENIS réside à Longuenesse, dans le Pas-de-Calais, près de Saint-Omer.

Il fut le co-fondateur de la revue poétique Lieux-d'Être avec le poète Régis LOUCHAËRT.

Il a désormais à son actif trois recueils de nouvelles : « Les saisons de Mauve ou le chant des cactus », « Le château des dieux », « Les Désemparés » parus à compte d'éditeur aux Editions Delatour France.


Ses textes et illustrations paraissent en revue papier ou sur le net à travers le monde ( Le Chasseur Abstrait, Népenthès, Aéra zinc,Blue Fifth Review, Ellipsis, Les Trompettes Marines, Le Capital des Mots, Squeeze, Voxpoesi, The Ilanot Review , Taj Mahal Review, Monolito, La Ira de Morféo, The Milo Review, L'Ampoule aux éditions de l'Abat-Jour, Under the Gum Tree, etc... ) .

Expositions en France et à l'étranger.

Petite réflexion sur l'acte de peindre

Petite réflexion sur l'acte de peindre


Pour moi,
la peinture doit avant tout rester une aventure.
Il ne s'agit pas de s'enfermer dans un carcan, une image de commerce, une enseigne, un néon.
Si le style ( mais je préfère parler d'empreinte, de façon d'être ) de l'artiste reste,il faut absolument voyager dans son art et rechercher de nouvelles sensations, de nouveaux terrains d'expression, de nouveaux thèmes, quitte parfois à douter, à ne plus croire en ce que l'on fait, à se dire: « on remballe! ».
Il faut rester humble et en même temps tout oser et seul l'avenir ( j'espère vraiment très proche, car ne rêvons pas, l'artiste est aussi un homme de terrain, un entrepreneur, un homme d'affaires, un marchand de tapis... ) nous dira à travers le regard des autres si notre oeuvre sait toucher, interpeller, faire vibrer ou crier au scandale!.
La peinture doit de se trouver à dix mille lieux du beau, du " qui ne fait que plaisir aux yeux et à l'esprit ", du qui ne dérange en rien les consciences ou les habitudes. Et tant pis si elle nous laisse le ventre creux, un goût d'amertume, de non réussite, d'artiste manqué.
Il faut toujours se poser la question:
Je peins pour qui? Je peins pour quoi?


C'est ma chair, Seigneur

C'est ma chair, Seigneur


C'est ma chair, Seigneur
C'est ma chair qu'on t'offre
Ma chair flagellée
lacérée
découpée
ensanglantée
écartelée

Ma chair lourde de souffrance et d'incompréhension
Mon corps saignant
Ma tête de côté

***

Ô père,
Pourquoi t'ai-je choisi?

***

Tu m'as trahi, ô mon père
Tu m'as trahi

***

J'ai mal, si mal
J'avais cru en toi Seigneur
J'avais cru en ton amour
En l'amour de l'homme
En la beauté du monde

Toute créature est innocente
Toute chose baigne dans la paix
Tout est lisse
Et la mer étale
Tout est si proche de toi mon père
Que je me sens frère du monde
Frère et soeur des hommes

***



J'ai transformé l'eau en vin
Et le vin est devenu sang
Et le sang qui coule de mes plaies
Abreuve maintenant le désert des âmes
Où est le pardon?
Où est l'amour qui transcende?
La pureté du regard?

***

Ce chemin qui n'en finit pas
Où mes pieds traînent et cognent sur la terre
Et résonnent des coups de boutoir
Qui vont bientôt déchirer ma chair

Les cris et les injures pleuvent à mon passage
Comme si de ma présence je salissais la vie
Leur vie
Que leur univers n'était pas le mien
Et que je devais payer pour quelque faute inconnue

Suis-je donc si proche de toi, mon père?

***

Le ciel s'enflamme et s'assombrit
La lumière joue avec la nuit
Et la crainte gagne le coeur des hommes
Mais de quel dieu ont-ils peur
Sinon d'eux-mêmes?

***

Mais c'est ma chair, Seigneur
C'est ma chair qu'on t'offre
Rien que ma chair
Loin de mon corps
Loin de mon être
Loin de mon âme déjà

***



Ô, vous qui pleurez au bas de ma croix
Ma chair mon sang mon moi
Ne m'en veuillez pas si je vous abandonne à la vie
Et dites-leur à ceux qui ne croient pas
Qu'il existe un monde meilleur ici ou là-bas
Dehors et dedans en eux et hors d'eux
Et que le choix est ingrat

***

Ai-je donc la force de me déclouer
D'arracher mon corps au feu de ma croix
Moi qui ai su réveiller les morts?

***

Des mots chantent encore dans ma tête
Des mots humains
Des mots fragiles et tendres
Comme la mie du pain quand elle se déchire
entre les mains
Mes mains! Seigneur
Ces mains qui ont guéri
Ces mains aux ailes de colombe
Ces mains aux promesses de ciel
Ces mains qui ont parlé pour toi
Ces mains qui crient
Ces mains qui souffrent
Ces pauvres mains qui se recroquevillent
agonisantes

***

Je tombe
Je tombe, Seigneur

Le sol se dérobe sous le poids qui m'accable
Et la honte s'empare de tout mon être
Tant de faiblesse à pardonner!
Qu'on me donne l'ultime réconfort
D'un cri déchirant la nuit
D'une pointe me perçant le torse
Que les étoiles s'éteignent
Que Marie s'enfuit loin du calvaire
Que la terre s'entrouve
Et que mes tueurs pleurent de misère!

***

Le sel a goût de trop peu
Ma mère
Le sel a goût de trop peu!

Je suis ton objet de lumière
Ton objet de douleur
Ta chair et ta misère.

Quelles furent donc ces folles promesses
De la bouche de l'ange
A ton humble coeur?

***

Je suis un homme
Et on me crucifie comme un dieu!
Pardonne-leur mon père car ils ne savent ce qu'ils font
Pardonne-leur, mon père
Comme je sais te pardonner.




Francis DENIS
août 2009

Ce texte a été récité par l'Association Lieux d'Être lors de la 3ème édition du Festival d'Art Sacré Contemporain " Les regardeurs de Lumière ", juin 2010, en la cathédrale de Saint-Omer ( Pas de calais / FRANCE ).


Le chemin à suivre ( 2 )


" Je ne peins pas pour faire beau mais pour faire vrai. "

Francis DENIS
octobre 2009


Le chemin à suivre

Le chemin à suivre


" Je préfère glisser sur une courbe que de me heurter à un angle "

francis DENIS

( En illustration: en compagnie de Nadia ARROYO, au stand de la galerie GAUDI à LINEART, GAND, en décembre 2005. )

Art et Mécénat

Art et Mécénat


Les entreprises et le mécénatAux termes de l'article 238bis AB du Code Général des Impôts, les entreprises qui achètent des œuvres d’artistes vivants bénéficient de dispositions fiscales avantageuses.

Le ministère de la Culture a mis en place une loi concernant le mécénat culturel.

Le mécénat s'applique aux dépenses engagées dans l'intérêt général (loi du 1er août 2003 sur le développement du mécénat).

Contrairement au parrainage, le mécénat est « le soutien matériel apporté sans contrepartie directe de la part du bénéficiaire, à une œuvre ou à une personne pour l’exercice d’activités présentant un intérêt général ».

Le mécénat comprend notamment l’achat de tableaux et d’œuvres originales d’artistes vivants, dont l’obligation d’exposition au public (clients ou salariés) est limitée à la durée de l’amortissement du bien (5 ans).

Constituez vous une collection d'art contemporain, sensibilisez votre personnel et vos clients à la création artistiques et faîtes des économies sur vos impôts !

Pour plus de renseignements visitez le site web "Mission du mécénat" du ministère de la culture et de la communication.


Visiter l'atelier

Visiter l'atelier


Visites possibles de l'atelier sur rendez-vous:

24, rue TOULOUSE-LAUTREC
62219 LONGUENESSE
( PAS-DE-CALAIS )
FRANCE

tél: 03-21-93-59-40 / 06 85 01 00 40

Prix Salons artistiques

Prix Salons artistiques


Prix de la ville de SAINT-OMER Salon des Beaux-Arts 2000,

Prix du Jury Salon Peinture Nature 2001 et 2002 ETAPLES-SUR-MER,

Prix du Public au 1er Grand Prix Art et Création ART MONDIAL à AVIGNON en janvier 2005.

Fally Rag

Fally Rag


Francis Denis is a semi-professional French painter. Presented here are a small collection of his recent works that consider gesture and form as one.

Francis' abstract figurative paintings evolve around the singe theme of emotion. Everything in these mysterious works is centred around the humble and sad angst that the figures portray. How Francis does this is quite spectacular.

Set on a single tone backdrop, an immediate mood is set by the colour of these bold platforms. Dark and morose in colour, they instantly trap the viewer in a pictorial depression. The colour selection for the figures themselves is also wonderfully tragic; deep blues and pastel reds swirl to create form from seemingly, at first, misguided strokes.

Within the style there is very much a Picasso distortion going on; yet held to a slightly stronger sense of realism. The expressive brushwork uses contrasting tones and the white outline of his subjects creates an almost collage-like aesthetic.

Perhaps most encaptivating though, are the gestures created by the hands and supported by a twisting skull. These hands are raised in shock, uncertainty and allude to a terrible accident. The forlorn, devastating facial expressions in their uncomfortable colours support this.

It is the facial expressions that draw a human response from the viewer and yet Francis' subjects refuse this bare exposure. Rarely do the sitter's eyes meet the viewer, preferring instead to avert their gaze, perhaps through guilt or grievance.

Francis' paintings leave many questions unanswered but allow for a playful and engaging guessing game for the viewer.


Francis DENIS in " La Ira de Morféo "


Francis Denis (Francia, Longuenesse) presenta acá una pequeña colección de su reciente trabajo el cual considera expresión y forma como unidad.
Las pinturas abstractas figurativas de “Francis” evolucionan alrededor del tema único de la emoción. Todo en sus misteriosos trabajos está centrado en la humilde y triste angustia de las figuras que retrata. La manera en que lo hace Francis es completamente espectacular.
Estableciendo un solo tono de fondo, prefigura el carácter de su plástica desde sus audaces plataformas. Oscuro y lóbrego en cuanto a colores, éstos inmediatamente atrapan al espectador en una pictórica depresión. La selección de colores para las figuras a su vez es también maravillosamente trágica; azules profundos y remolinos rojos pastel para crear formas aparentemente, en un comienzo, equivocadamente trazadas.
Dentro de su estilo habita una distorsión muy propia de Picasso; aun vinculada ligeramente a un fuerte sentido de realismo. Su expresiva pincelada usa tonos contrastantes y el blanco delineado de sus formas crea casi una estética de collage.
Quizás lo más cautivador, es la imagen de las manos complementada por la del cráneo contorsionado. Estas manos son levantadas perplejas, en la incertidumbre, y aluden a un terrible accidente. Las desamparadas, devastadoras gesticulaciones faciales en sus incómodos colores resuelven la expresión.
Es exactamente ésta la expresión facial que dibuja una respuesta humana para el espectador, aunque rechazando a su vez la naturaleza de la obra esta desnuda exposición. Extrañamente los ojos del modelo se encuentran con el espectador, prefiriendo en vez de eso evitar su mirada, quizás a través de la culpa o el sentimiento de agravio.
Las pinturas de Francis dejan muchas preguntas sin contestar, pero permiten un atractivo y dinámico juego de interrogantes para el espectador.

« La Ira de Morféo »


Francis DENIS annonce la couleur

Francis DENIS annonce la couleur


« Quand je reste sans peindre, j’ai l’impression de ne plus exister… » Francis DENIS a la peinture si étroitement vissée à son quotidien qu’il lui arrive de travailler « jusqu’à essoufflement. » Très productif, il s’attache à des séries et les épuise. Il y a eu Les baigneuses, Les déjeuners sur l’herbe, Le peintre et son modèle. Il s’arrête aujourd’hui sur le Christ et Les maternités. Voyage en couleurs.

Francis DENIS accroche ses œuvres de Dunkerque à Paris, de Gand à Madrid. Il était hier à l’école des Beaux-Arts de Saint-Omer, il sera à Bailleul jusqu’au 15 avril. Il préfère les manifestations collectives aux expositions en solo. « L’artiste qui vit dans une tour d’ivoire n’est pas mon style. Je suis curieux de l’œuvre des autres… »
L’homme s’en nourrit pour mieux créer. Du reste, son travail est très inspiré de celui des grands maîtres : Jérôme Bosch, Picasso, Braque, le sculpteur baroque espagnol Gregorio Fernandez. « Je voudrais vivre comme eux, rêve Francis DENIS, être reconnu comme artiste national… » Pour l’heure, l’homme partage sa passion colorée avec le métier d’éducateur à l’IME de Longuenesse. Totalement autodidacte, il s’est essayé à la gouache et au pastel avant de découvrir l’huile sur bois ou sur papier. « J’ai eu l’impression de me libérer ! » se souvient-il. Il peint beaucoup, vite, sans regret « Il ne faut pas que je touche une œuvre cinquante fois, ma technique me l’interdit. » Il peint en couleurs vives et chaleureuses, drôles et brûlantes, parfois fulminantes.
Ses femmes sont roses, rondes, gouleyantes sur fond bleu, « ce bleu qui traduit le plus la notion d’espace et de liberté. » Ses christs se veulent ardents : « Ils sont une réflexion sur l’existence et non une démarche mystique ou religieuse, précise le peintre. Je m’interroge sur la bêtise des guerres de religion. »
Beaucoup de portraits, de formats carrés et de fruits rebondis. « Je préfère glisser sur une courbe plutôt que de me heurter à un angle. »

Marie-Pierre GRIFFON
L’Echo du Pas-de-Calais n°83 ( avril 2007 )


Arts Actualités Magazine n°78 septembre 1997

Arts Actualités Magazine n°78  septembre 1997


Par ses couleurs vives et enjouées posées en aplats et un graphisme simple dépouillé, juste ce qu’il faut, afin de ne pas détourner l’attention, Francis DENIS nous conte une histoire, très certainement son histoire, sur chaque œuvre. Toujours avec un brin d’humour, elle illustre à merveille la démarche de cet artiste qui se veut autodidacte. Il aime la vie et par dessus tout la féminité, qu’il veut dépouillée de tout artifice, afin d’en découvrir la grâce et de nous la révéler dans une mise en scène subtile d’un atelier où le modèle subjugue par ses formes plantureuses l’inspiration du peintre.
D’œuvre en œuvre, nous parcourons son récit comme un livre contenant uniquement des illustrations. Son graphisme est son écriture et la couleur fixe ses images, et de page en page nous pénétrons dans un univers où il fait relativement bon y vivre.
Francis DENIS expose régulièrement depuis 1988 et ses œuvres font la joie des collectionneurs dans le nord de la France. Mais petit à petit, elle gagne du terrain et je ne crois pas trop m’avancer en lui prédisant très prochainement la conquête des galeries parisiennes.

C.GRENTE


Arts Actualités Magazine hors-série n°15 ( janvier 2007 ) p.77/78

Arts Actualités Magazine hors-série n°15 ( janvier 2007 ) p.77/78


Entre la vie et la mort, l’homme tente de laisser son empreinte et de toucher aux étoiles, de donner un sens à ce qui le dépasse et l’angoisse.
Les deux derniers thèmes travaillés par l’artiste «Maternités » et «Passion du Christ » résument la démarche existentielle et artistique de Francis DENIS.
Le papier, le bois et l’huile sur papier, demeurent des matériaux de prédilection pour cet artiste qui travaille dans l’urgence, en misant sur la force de la couleur et la rapidité du geste.


Art et Décoration

Art et Décoration


" ... Après avoir emboîté le pas des peintres modernes, Francis Denis a forgé et affiné son style. Il a renoncé aux couleurs évanescentes pour privilégier des motifs aux contours bien marqués, aux couleurs franches, souvent chatoyantes. Quels que soient ses sujets, des personnages ou des tables-guéridons dressées avec rigueur et humour, ses toiles se révèlent très architecturales, presque épurées. Francis Denis a appris à aller à l'essentiel. Ses couleurs sont vives, denses et ordonnancées avec un souci d'équilibre graphique.Ses femmes dénudées sont mises en scène dans des intérieurs dépouillés où l'on ressent les influences métissées d'un Matisse et d'une culture proche de la bande dessinée. "
Art&Décoration Nord-est n°372


Arts Actualités Magazine Hors-série n°14 janvier 2006

Arts Actualités Magazine Hors-série n°14 janvier 2006


« La couleur joue les premiers rôles dans ces compositions qui résument le motif à l’essentiel. Francis DENIS s’empare du réalisme en prenant soin d’évincer les détails anecdotiques au profit d’un minimalisme architecturé, souvent réduit à des structures géométriques extrêmement simplifiées. Travaillant par thème, il souligne les contours du sujet dans une mise en scène très simplificatrice. Très remarquées au salon Linéart de Gand, les œuvres de cet artiste vont figurer aux cimaises de galeries internationales. »
Thierry SZNYTKA

Au fil des expositions

Au fil des expositions


...


Du 30 août au 12 septembre 2003:
GALERIE ART PRESENT
79, rue Quincampoix
75003 PARIS
FRANCE



Du 7 février au 28 mars 2004:
"Petits formats"
Huiles sur papier ou carton
LE CABARET
33, Place de la Ghière
62500 SAINT-OMER
FRANCE



Du 3 septembre au 14 octobre 2004 au casino de Malo: exposition Francis DENIS
40 Place Casino
59240 DUNKERQUE
FRANCE



Participation aux "Couleurs du Temps"
Portes ouvertes des Ateliers d'Artistes
les Vendredi 15, Samedi 16 et Dimanche 17 octobre 2004.
FRANCE



Du 4 décembre 2004 au 30 janvier 2005
Exposition " Trois regards"
Dominique DARRAS, Roger THIBAUDEAU, Francis DENIS
Le Cabaret
62500 SAINT-OMER
FRANCE



Du 22 janvier au 27 février 2005
Espace Vivabus
68, bvd LAFAYETTE
62100 CALAIS
FRANCE



Du 24 février au 3 mars 2005
Chapelle des Carmes
62610 ARDRES
Exposition Francis DENIS / Olivier DHULST
FRANCE



3,4,5 juin 2005
Manoir de la Besvre
26, Hameau de la Besvre
62120 WITTERNESSE
FRANCE



Les 7, 8 et 9 octobre 2005
Participation aux « Couleurs du Temps »
Portes ouvertes des ateliers d’artistes
FRANCE



Du 5 au 20 novembre 2005
Galerie Laurent SEGARD
5 et 7 rue de Nice
59400 CAMBRAI
FRANCE



Du 2 au 6 décembre 2005
Salon d’art international LINEART
GAND
Au Flanders Expo
Maaltekouter
Représenté par la galerie GAUDI de Madrid
BELGIQUE



Du 12 au 15 août 2006
ART SALZBURG
Salon international
SALZBOURG
Representé par la galerie d'art GAUDI de MADRID
AUTRICHE



22,23,24 septembre 2006
Artsport
Hôtel de ville
SAINT-OMER
FRANCE



23, 24 et 25 septembre 2006
Salon Art du Nu
Espace Champerret
1, place Champerret
75017 PARIS
FRANCE



Du 29 septembre au 12 octobre 2006
Galerie THUILLIER
13, rue de Thorigny
(près du Musée PICASSO)
75003 PARIS
FRANCE



20, 21 et 22 octobre

Participation aux « Couleurs du Temps »

Portes ouvertes des ateliers d’artistes

24, rue Toulouse-Lautrec

62219 LONGUENESSE
FRANCE



Du 27 octobre au 4 novembre

Théâtre les Insolites

En compagnie des sculptures d’Olivier DHULST

Route de Gravelines

59820 SAINT-GEORGES-SUR-L’AA
FRANCE



décembre 2006 / janvier 2007
exposition rétrospective
le Cabaret
62500 SAINT-OMER
FRANCE



Du 2 au 24 février 2007

En compagnie des sculptures d’Olivier DHULST
Ecole des Beaux-Arts
62500 SAINT-OMER
FRANCE



Du 16 mars au 15 avril 2007
Atelier artisanal d’encadrement
Route de Meteren/Paeperstraete
59270 BAILLEUL
FRANCE



Du 14 au 27 septembre 2007

«La passion du Christ »

Galerie THUILLIER

13, rue de Thorigny ( près du musée PICASSO )

75003 PARIS

FRANCE




19, 20 et 21 octobre 2007

Participation aux « Couleurs du Temps »

Portes ouvertes des ateliers d’artistes

24, rue Toulouse-Lautrec

62219 LONGUENESSE
FRANCE


DAI SEGNI-SIMBOLI AL FIGURATIVO MODERNO
15-29 marzo 2008
via del Bosco 30/A, 34131 Trieste
ITALIE


Du 7 au 22 juin 2008
" Les Regardeurs de Lumière "
Festival d'Art Sacré Contemporain
Cathédrale de Saint-Omer
FRANCE



Du 8 au 11 novembre 2008
Artsport
Hôtel de ville
SAINT-OMER
FRANCE


Du 6 au 31 mai 2009
Galerie Artdies
16, rue des vieux murs
Lille
FRANCE


Du 15 au 21 juin 2009
13ème édition de l'Open de Golf de Saint-Omer
représenté par la galerie Artdies
Lumbres
FRANCE




Du 13 au 28 juin 2009
" Les Regardeurs de Lumière "
Festival d'Art Sacré Contemporain
Cathédrale de Saint-Omer
FRANCE



Du 22 juin au 15 octobre 2009
" Les visages du Christ dans le Pas-de-Calais "
Cathédrale d'Arras
FRANCE


Du 2 janvier au 14 février 2010
" Corps et Âme "
Le Cabaret
Saint-Omer FRANCE


Vendredi 12 mars 2010
Vente aux enchères au Musée de la Poste
Organisée par la Gazette des Arts
Paris 15 ème
FRANCE


Du 5 au 21 juin 2010
" Les Regardeurs de Lumière "
Festival d'Art Sacré Contemporain
Cathédrale de Saint-Omer
FRANCE


Du 20 juin au 11 juillet 2010
" Les Arts Philanthropes"
Hôtel Acary de la rivière
62 Montreuil sur Mer
FRANCE


3 et 4 juillet 2010
Festival du Touquet
" Rendez-vous annuel des artistes de demain "


De juillet à mi-octobre 2010
Exposition d'art sacré contemporain en la cathédrale d'Arras


Du 11 au 22 juin 2011
" Les Regardeurs de Lumière "
4ème édition
Festival d'Art Sacré Contemporain
Cathédrale de Saint-Omer
FRANCE


Galerie THUILLIER
13, rue de Thorigny dans le 3ème
PARIS
Du 27 avril au 10 mai 2012


« Les Regardeurs de Lumière »
Festival d'Art Sacré Contemporain
Cathédrale de SAINT-OMER
Du 9 au 21 juin 2012



Exposition Retrospective
Peinture figurative contemporaine
Médiathèque de ARQUES
Pas-de-Calais
Du 26 juin au Ier septembre 2012