Retour en haut

Olivier DumontOlivier Dumont Suivre

Retour au profil Galeries
Dumont Olivier

Olivier Dumont
(1971- )
Nationalité: be Belgique


1 160 œuvres   Domaines artistiques : Design, Dessin, Peinture

De nationalité belge, Olivier Dumont est né en 1971. Victime d’un accident de la circulation à l’âge de douze ans, après une longue période de dépression,il s’est découvert la passion du dessin puis de la peinture qui a transformé sa vie. Il a refusé de montrer ses œuvres pendant plusieurs années et surtout de les mettre en vente : c’était comme une peur qu’on lui arrache une partie de lui-même.
Sa production, parce qu’elle répond à une nécessité vitale, est très abondante, privilégiant l’huile sur toile et les dessins à l’encre. Ceux-ci sont conçus comme des « réserves », des expériences préalables à la peinture sur toile, s’articulant souvent en séries parcourues de strates colorées, de cibles multicolores, d’écritures vibrantes où la légèreté aérienne alterne avec la puissance de zones très bigarrées.
Les formes et les couleurs résolument placées se retrouvent transcendées dans les œuvres sur toiles. On ressent quasi physiquement l’onctuosité de l’huile, la pression exercée sur les fibres d’un pinceau utilisé comme arme de défense ou caresse d’amour. L’artiste y fait défiler des foules, des masques qui nous interrogent de leurs grands yeux. « Pourquoi? » « Où suis-je? » . Un art qui interpelle, questionne, parle ou crie.
On le voit : affirmer hâtivement que les toiles d’Olivier Dumont ressortissent à « l’art  brut » ou à « l’art naïf », c’est en tronquer la lecture car sa vision du monde et l’explication qu’il nous en propose se situent hors de toute candeur : elles sont extrêmement lucides au contraire et dénoncent un monde le plus souvent erratique.

S’il fallait à tout prix appliquer une étiquette sur cette démarche très originale d’un jeune peintre autodidacte, c’est au néo-expressionnisme que l’on penserait par la force du geste , l’instantanéité d’exécution, la palpitation qui se dégage de ses compositions. Art évidemment spontané, si l'on rend à cette appellation son sens premier : " qui a son principe, sa cause en lui-même".

Et cela ne s’arrête pas, cela ne s’arrêtera pas pour Olivier Dumont. Parce que l’on ne s’arrête pas de respirer.
De nationalité belge, Olivier Dumont est né en 1971. Victime d’un accident de la circulation à l’âge de douze ans, après une longue période de dépression,il s’est découvert la passion du dessin puis de la peinture qui a transformé sa vie. Il a refusé de montrer ses œuvres pendant plusieurs années et surtout de les mettre en vente : c’était comme une peur qu’on lui arrache une partie de lui-même.
Sa production, parce qu’elle répond à une nécessité vitale, est très abondante, privilégiant l’huile sur toile et les dessins à l’encre. Ceux-ci sont conçus comme des « réserves », des expériences préalables à la peinture sur toile, s’articulant souvent en séries parcourues de strates colorées, de cibles multicolores, d’écritures vibrantes où la légèreté aérienne alterne avec la puissance de zones très bigarrées.
Les formes et les couleurs résolument placées se retrouvent transcendées dans les œuvres sur toiles. On ressent quasi physiquement l’onctuosité de l’huile, la pression exercée sur les fibres d’un pinceau utilisé comme arme de défense ou caresse d’amour. L’artiste y fait défiler des foules, des masques qui nous interrogent de leurs grands yeux. « Pourquoi? » « Où suis-je? » . Un art qui interpelle, questionne, parle ou crie.
On le voit : affirmer hâtivement que les toiles d’Olivier Dumont ressortissent à « l’art  brut » ou à « l’art naïf », c’est en tronquer la lecture car sa vision du monde et l’explication qu’il nous en propose se situent hors de toute candeur : elles sont extrêmement lucides au contraire et dénoncent un monde le plus souvent erratique.

S’il fallait à tout prix appliquer une étiquette sur cette démarche très originale d’un jeune peintre autodidacte, c’est au néo-expressionnisme que l’on penserait par la force du geste , l’instantanéité d’exécution, la palpitation qui se dégage de ses compositions. Art évidemment spontané, si l'on rend à cette appellation son sens premier : " qui a son principe, sa cause en lui-même".

Et cela ne s’arrête pas, cela ne s’arrêtera pas pour Olivier Dumont. Parce que l’on ne s’arrête pas de respirer.


Articles:

Une vie d'art, un art de vivre.

Une vie d'art, un art de vivre.


De nationalité belge, Olivier Dumont est né en 1971. Victime d’un accident de la circulation à l’âge de douze ans, après une longue période de dépression,il s’est découvert la passion du dessin puis de la peinture qui a transformé sa vie. Il a refusé de montrer ses œuvres pendant plusieurs années et surtout de les mettre en vente : c’était comme une peur qu’on lui arrache une partie de lui-même.
Sa production, parce qu’elle répond à une nécessité vitale, est très abondante, privilégiant l’huile sur toile et les dessins à l’encre. Ceux-ci sont conçus comme des « réserves », des expériences préalables à la peinture sur toile, s’articulant souvent en séries parcourues de strates colorées, de cibles multicolores, d’écritures vibrantes où la légèreté aérienne alterne avec la puissance de zones très bigarrées.
Les formes et les couleurs résolument placées se retrouvent transcendées dans les œuvres sur toiles. On ressent quasi physiquement l’onctuosité de l’huile, la pression exercée sur les fibres d’un pinceau utilisé comme arme de défense ou caresse d’amour. L’artiste y fait défiler des foules, des masques qui nous interrogent de leurs grands yeux. « Pourquoi? » « Où suis-je? » . Un art qui interpelle, questionne, parle ou crie.
On le voit : affirmer hâtivement que les toiles d’Olivier Dumont ressortissent à « l’art  brut » ou à « l’art naïf », c’est en tronquer la lecture car sa vision du monde et l’explication qu’il nous en propose se situent hors de toute candeur : elles sont extrêmement lucides au contraire et dénoncent un monde le plus souvent erratique.

S’il fallait à tout prix appliquer une étiquette sur cette démarche très originale d’un jeune peintre autodidacte, c’est au néo-expressionnisme que l’on penserait par la force du geste , l’instantanéité d’exécution, la palpitation qui se dégage de ses compositions. Art évidemment spontané, si l'on rend à cette appellation son sens premier : " qui a son principe, sa cause en lui-même".

Et cela ne s’arrête pas, cela ne s’arrêtera pas pour Olivier Dumont. Parce que l’on ne s’arrête pas de respirer.

Deux options : suivre le guide ou musarder à son aise.

Deux options : suivre le guide ou musarder à son aise.


PHILOSOPHIE ET CONCEPT : POURQUOI?
-------------------------------------------------------------------------------
L’idée d’une classification thématique d’une œuvre construite dans la spontanéité et un apparent désordre peut sembler saugrenue. Sans doute l’est-elle. Paradoxale aussi. Sûrement. Volontairement
Il apparaît à l’auteur de ces classements (qui est aussi l’auteur des jours du peintre) que l’on peut tout conceptualiser, théoriser, catégoriser mais que ce ne sont là que jeux sur l’esprit, sur la matière, sur la mise en scène, sur l’émotion. C'est ce qu'il veut montrer par l'absurde.
Le découpage en catégories établi ici est donc à prendre au second degré même si, quelquefois, l’auteur de ces lignes s’est pris au jeu : mettre de l’ordre, catégoriser, ordonner, on se prend vite pour Aristote "faisant le ménage" dans la caverne de Platon !
Or, en l’occurrence, il y a du totalitarisme dans cet ordre-là : il impose une ligne de lecture, torture l’œuvre pour la plier et la diriger dans un sens unique, l'enferme dans une philosophie pédante et chausse-trape, opère des rapprochements qui servent à justifier des a priori ou jeter aux yeux quelque poudre de connaissance, fait fi du projet de l’artiste ou même laisse supposer qu’il n’en a aucun, ne s’intéresse qu’à l’image brute pour pouvoir lui coller plus facilement une étiquette, impose des titres qui biaisent la lecture du spectateur, se sert de jeux de mots et autres ficelles pour prendre place dans l’œuvre, s’interpose donc pour faire barrage à une rencontre spontanée entre celle-ci et son spectateur, les bousculant dans l’innocence de leur intimité naissante.

On aura compris que si l’on veut entrer dans l’œuvre d’Olivier Dumont, il vaut sans doute mieux musarder en la parcourant en regard libre, en la feuilletant à son gré.
Pour ce faire, dans "Accueil", au-dessus de la photo de l'artiste, évitez soigneusement de cliquer sur "Voir toutes les galeries" mais cliquez, juste à droite sur "Voir toutes les oeuvres-Olivier Dumont" : vous y trouverez les toiles disposées en 25 pages de façon aléatoire, sans titre ni date.
Ce parcours permet la rencontre directe avec les oeuvres. Bonne découverte !

Pour éviter de retomber dans les erreurs du passé et privilégier les errances, à partir de 2007, les peintures à l'huile ou à l'acrylique n'auront plus de titres : elles seront toutes "sans nom" (SN) et classés par ordre arithmétique : SN 1, SN 2, etc. en espérant qu'il s'agisse de ce que l'on appelait autrefois "une bonne résolution" !

Hé bien, non ! Je n'ai pas été capable de tenir ladite résolution ! J'en suis désolé...





--------------------------------------------------------------------------------


homefr/contact.aspx

homefr/contact.aspx

Bonne nouvelle : naissance d'un blog : oli tête de l'art

Bonne nouvelle : naissance d'un blog :  oli tête de l'art


Dans un souci d'interactivité et de d'échanges avec des amateurs d'art, des artistes, mais aussi pour le plaisir de rencontrer des personnes passionnées par ce qu'ils font, un blog vient de s'ouvrir. Vous êtes cordialement invités à le visiter et à y aller de vos commentaires. J'en ferai de même avec vous si vous le souhaitez.
Je n'ai pas d'idées précises sur ce que ce blog deviendra, je vais le laisser se construire au gré des rencontres.
Je lance la bouteille à la mer...
Il est dans mes intentions de donner à ce blog une tournure ludique.

Renaud Dumont, frère d'Olivier.

L'atelier du peintre :

L'atelier du peintre :


L’atelier du peintre

L’atelier du peintre a raté de peu de rester lui aussi virtuel. En effet, à l’endroit qu’il occupe, il n’y avait qu’une terrasse orientée au sud. C’est là que l’on profitait des derniers rayons du soleil. Cela sentait la fin de l’été et la rentrée des classes.
Ensuite, des murs ont poussé et un toit est venu se poser dessus. C’est ainsi qu’a été enfantée la véranda, trop chaude en été, glaciale en hiver.
Un chauffage électrique permet au peintre de travailler toute l’année dans ce qu’il appelle son laboratoire et l’on peut dire que le terme n’est pas usurpé.
Toujours est-il qu’il en ressort une kyrielle de personnages venus d’on ne sait où. Ce sont des créations du peintre qu’il relâche seulement quand, pour entrer dans le sanctuaire, il ne peut plus enjamber les tas de productions et le matériel qui traînent partout. Pour y pénétrer, il faut montrer patte blanche, ce qui complique encore plus la manœuvre.
On peut toujours visiter ce petit « coin de paradis » à condition de se conformer aux règles : casque et lampe de mineur,bottes protégeant des tubes de couleurs séchées, de morceaux de bois sertis de clous et fils de fer, le tout à la lumière incertaine d'un néon, le peintre refusant tout regard sur l'extérieur "pour ne pas être influencé".

Laissons-le dans son antre, dans ce dédale où il se promène en toute liberté et d'où ne s'échappent que les créatures qui ont été capables de vaincre ou convaincre ce peintre-minotaure.

On fait ce qu'on peut

On fait ce qu'on peut


MUSEE D'ART SPONTANE 27, rue de la Constitution BRUXELLES PRIX DIRK BOS 2005 : lauréat


IMAGES DU MONDE

IMAGES DU MONDE


Salon international "libr'arts"(Libramont-Belgique) : 3ème prix catégorie A (peinture)


Dumont Olivier (1972) (en réalité 1971 !)

Plasticien.Victime d'un accident de la route à l'âge de douze ans, il fera des efforts considérables pour recentrer sa vie sur l'expression plastique. Oeuvres abstraites, hautes en couleurs, sa production témoigne d'une grande volonté de vivre pleinement. Expose dès 1999à Libramont, et, en 2000, à l'International St Anne Gallery au Sablon, à Bruxelles. Remarqué par plusieurs collectionneurs et galeristes, il a ensuite exposé à la Galerie Synthèse (Sablon, Bruxelles) et à la galerie Thuillier à Paris en 2005.


Extrait du "Dictionnaire des artistes plasticiens des XIXe et XXe siècles", Paul Piron, éditions art in
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Belgium, vol.3, 2006.
------------------------


La ronde des visages

La ronde des visages


ARTICLE PARU DANS LE JOURNAL « VERS L’AVENIR » du 27-1-2004
(article choisi pour la justesse et la profondeur de son analyse)

LA RONDE DES VISAGES
======================
Torrentielle est la production d’Olivier Dumont, constante son évolution. Par souci d’unité, la galerie du Château Mottin a sélectionné une trentaine d’œuvres de sa dernière manière. Ce n’est qu’une facette d’un talent qui impressionne par la fougue et la variété des son inspiration.
Dès les premiers pas dans l’exposition, on est cerné par des centaines de regards. Partout, des visages. Multiples ou isolés, réduits à des géométries anguleuses, suggérant une souffrance dénuée d’agressivité ou de révolte. Le plus souvent de face, recherchant le contact direct avec nous. Quelquefois de profil, en des duos qui évoquent la rencontre, plus que l’affrontement.
Les dents se découvrent, fulgurantes de blancheur. Prêtes à mordre ? Ne nous parlent-elles pas plutôt de faim, avec une allusion voilée à la mort ? L’artiste ne cache pas que cette obsession des têtes fait référence à la blessure crânienne qui a changé le cours de son destin.
Sur une bonne partie des toiles, ces visages se pressent en foule, comme éclairés et rassurés par la densité des présences. Les expressions s’adoucissent. L’œil a des candeurs. La bouche se prépare au sourire, si pas au rire. (…)
Quant à la technique, l’huile se fait épaisse, généreuse à l’image de l’émotion, avide de se répandre. Couleurs pures, avec en prime le rouge, ô combien ambigu, emblème du sang, principe de vie, quand il n’est pas image de plaie ouverte.
Ici, pourtant, associé au vert complémentaire, ce rouge nous parle de ferveur et d’incandescence. (…)

Jacques Henrard

======================================================================================================================================

PRINCIPALES EXPOSITIONS DEPUIS 1999.

PRINCIPALES EXPOSITIONS DEPUIS 1999.


LES PRINCIPALES EXPOSITIONS d’OLIVIER DUMONT DEPUIS 1999
1999 MAISON DES NOTAIRES NAMUR
1999 LIBR’ARTS Salon international d’art contemporain
(prix peinture sur toile)
1999 GALERIE « ART EN MARGE » BRUXELLES
1999 WILLIAM LENNOX (clinique) LOUVAIN-LA- NEUVE

2000 HAMOIS MAISON COMMUNALE
2000 GALERIE « RIVE GAUCHE » NAMUR
2000 LIBR’ARTS LIBRAMONT
2000 GALERIE « TRANSIT » MALINES

2001 « INTERNATIONAL ART GALLERY BRUXELLES » (SABLON)
2001 « GALERIE BOURDETTE-GORZKOWSKI » HONFLEUR (France)

2002 FOIRE INTERNATIONALE DE LUXEMBOURG (Grand-Duché)
2002 « LE CLUB DES ARTS » NANCY (France)
2002 SPONTIN : « LES CIMAISES DE SPONTIN » (dépendances du château)
2002 SYNDICAT D’INITIATIVE ARLON

2003 SYNDICAT D’INITIATIVE LONGWY (France)
2003 GALERIE "ATHENA" NAMUR
2003 EGLISE DE L’ABBAYE DE FLOREFFE ( art différencié)
2003 HANNUT : EXPOSITION COLLECTIVE A THEME : LA CITOYENNETE

2004 MOMALLIART : 20 PEINTRES BELGES (les coups de cœur d’Alain Bronckart), MOMALLE
2004 HERMALLE / HUY (ferme claustrale) : 2ème SYMPOSIUMD’ARTISTES BELGES
(peinture sur place)
2004 GALERIE « LES CIMAISES DE St LOUP » NAMUR

2005 MARCHE DES ARTS ET DES ARTISTES : 9 toiles originales + produits dérivés sur le
site www.erikacool.be :The Belgian art Gallery ( voir à « galeries »)
2005 GALERIE « SYNTHESE », rue Allard (SABLON) BRUXELLES
2005 « AU FIL DE L’EAU » : 3 W-E d’animation artistique VRESSE-SUR-SEMOIS
(peinture sur place)
2005 CHASTRE : 9ème promenade des artistes (81 artistes)
2005 2ème EDITION DU PRIX DIRK BOS : MUSEE D’ART SPONTANE BRUXELLES
( certificat : toile sélectionnée)
2005 GALERIE THUILLIER 13, rue de Thorigny PARIS

2006 4ème parcours d'artistes GEMBLOUX "Chemin de toiles" :22,23,29,30 avril (100 artistes)
2006 28 mai Journée portes ouvertes à l'Académie Reda (dressage de chevaux, voltige...)
Chée de Charleroi 6 1360 Torembais-les-béguines, dès 11h.
2006 « DECORATIVE ART GALLERY » : galerie bruxelloise 98, rue Haute.
2006 TORGNY ( Gaume belge, le 16 juillet ). Fête des artistes et des artisans,
2006 VRESSE-SUR-SEMOIS « Au fil de l’eau », du 29-7 au 6-8 : « en direct »
2006 LIBR’ART LIBRAMONT (salon d'art contemporain) du 22-8 au 1-9
2006 DINANT : 24-9 Montmartre dinant 2006 (artistes à l'oeuvre dans les rues du vieux Dinant)
2006 MUSEE D’ART SPONTANE, rue de la Constitution, BRUXELLES, du 5 au 26-10.
2006 11-12 novembre Salon artistique et artisanal de CRUPET.

2007 HAYAT, spectacle équestre des frères Réda, décoration espace VIP : 25,26,27-5, JODOIGNE
2007 PSYC'ART AV.Molière BRUXELLES, sur R-V (Mme Rolain 02-3402816), du 10-6 au 15-9
2007 MOS'ART exposition art et artisanat, salle Maka Yvoir 15,16,17-6
2007 ART'BRE(ARBRE-Profondeville)150 artisans et artistes au travail, renommée internat.1-6-07
2007 VRESSE/SEMOIS "Au fil de l'eau": artistes au travail, du 28-7 au 5-8
2007 LIBR'ART (2oème éd. d'art contemporain) à LIBRAMONT, du 21-9 au 30-9
2007 MONTMARTRE DINANT : artistes dans les rues et ruelles, le 30-9
2007 DEDANS-DEHORS Galerie du Crabe rue St Médard 1370 JODOIGNE, du 5 au 30-10

2008 PRINTEMPS DES ARTISTES Centre culturel de COUVIN, du 15 au 24 -3
2008 PEINTURE, SCULPTURE, ARTISANAT, salle Gabriel Bernard à MOUSTIER(centre socioculturel de SPY), les 29 et 30-3
2008 EXPOSITION PRESTIGE, COLLEGE ST PAUL GODINNE, le 30-4
2008 SPECTACLE EQUESTRE DES FRERES REDA, AU WEX DE MARCHE : projection d’un diaporama de toiles avant le
spectacle,les 9,10 et 11-5
2008 MOS'ART exposition art et artisanat, salle Maka, Yvoir, du 13 au 15-6.
2008 CENTRE CULTUREL FOSSES-LA-VILLE du 8-8 au 28-8
2008 CENTRE CULTUREL HANNUT (Château Mottin) du 19-3 au 4-10
2008 LIBR'ART (salon d'art contemporain) du 19-9 au 28-9

2009 ESPACE ART GALLERY rue Lesbroussart, 35 1050 Bruxelles du 4 au 21-2
2009 « La vieille ferme » Godinne, du 27-2 au 8-3
2009 Centre culturel de Spy, du11 au 1
2009 Centre culturel de GEMBLOUX W-E du 2 et 3-4 et W-E du 9 et 10-4
2009 Centre culturel de WAREMME, semaine citoyenne, du 19 au 29-5
2009 Mos'Art, salle Maka à Yvoir, du 29-5 au 1-6
2009 W-E Wallonie, 13 et 14-6 (atistes et artisans ouvrent leur atelier)
2009 Libr'Arts (salon d'art contemporain) du 26-9 au 4-10
2009 Dinant-Montmartre : artistes dans les rues et ruelles le 25-9
2009 Oxfam bookshop rue Bas- de - la Place Namur
2009 Les héroïnes héroïques Brasserie quai du Hainaut 1040 Bruxelles
2009 Les "petits formats" église St Nicolas Dinant les 11,12,13 et 19,20-12

2010 PRO ARTE VOLVO, Kennedylaan, 23 9000 GENT du 1-2-2010 au 15-4
2010 Cia (centre information et accueil) de Wavre du 6 au 30-4, sous l'égide du SPW (service public Wallonie)
2010 GALLERY SIGVARDSON, Oestergade 20 A 4970 Rodby DANMARK, du 22-5 au 4-6
2010 La vieille Cense, MARLOIE du 25-9 au10-10

2011 Cia Namur mai et juin , sous l'égide du SPW (service public Wallonie)
2011 Prix du Lions club de Gembloux, Foyer communal, du 18 au 25-9
2011 Dinant Montmartre 25-9
2011 Libr'arts (salon d'art contemporain)du 24-9 au 2-10
2011 50 artistes, 50 ans, Mario Villaggi Cia Bruxelles
2011 Exposition d'une toilrà la Cocof.

2012 Parcourd d'artistes Gembloux du1-9 au 8-9
2012 Exposition au Beffroi Namur du 2-5 au 11-5
2012 Parcours d'artistes Louvain-la Neuve 1-9
2012 Salon d'ensemble Gembloux du 14-9 au23-9
2012 Centre Rops Galerie André Sverzut du 19-9- au 7-10

2013 Inauguration de l'espace Mohimont Gembloux , le 9 mars
2013 Challenge Alari 100 artistes à St Gérard abbaye de Brogne, du 14 au 15-9, de 11 à 19-9.

2014 Fenêtres sur cour 2 artistes chez un particulier (Richardeau) , 2 w-e du15 et 22 mars
2014-2015 Exposition à la Banque Degroof du 9 oct 2014 au 10-1-2014
2014 Artistes comme les autres, Centre culturel de Gembloux d 10 au 19-1

2015 Oxfam Bookshop Namur , du 15-12-2016 au 30-1-2016

2016 Centre culturel de Namur, du 7 au 21-12-1016

2017 Exposition Olivier Dumont en solo à la Galerie du Beffroi, du 5-5 au 28-5-2017 invité par la ville (www.ville.namur.be)
Beffroi de Bruges (Reg'Actuel), du 2 au 8-8-2017
Exposition Olivier Dumont DLP, janvier 2017
Salon artistique de Charleroi (SAC) 14 et 15 -10-2017

Techniques

Techniques


1. Galeries 1 à 17 : -huile (jusqu'en2005) puis acrylique, sur toiles en lin (sauf quelques exceptions, puis retour à
l'huile en 2008.
-pastel gras : quelques toiles (il en est fait mention dans la présentation de
l'oeuvre, après le nom, la dimension et l'année)
-pastel sec: idem.
2. Galeries 18 à 21 : marqueur "Tria"(1)sur petites (sauf 2 exceptions) toiles en coton.
3. Galerie 22 : gouache
4. galerie 23 : aquarelle



(1)ceci n'est pas une pub pour l'exceptionnelle qualité de ces feutres "pro" !