Alain Ponçon


Peinture, Dessin 122 Abonnés Membre depuis 2014
Saint-Maur-sur-le-Loir, France

Activité sur Artmajeur

107 409 | Vues
132 | Ajoutées aux collections
122 | Abonnés
19 | Avis
114 | Artistes suivis

Contactez l'artiste


Saint-Maur-sur-le-Loir, France

Membre depuis 4 nov. 2014
Dernière mise à jour: 16 juin 2021

Présentation & Biographie

Alain Ponçon est né en 1947 à Moigny, petit village au sud de Paris où ses parents étaient instituteurs.
Il vit et travaille à Saint-Maur-sur-le-Loir (28)

Perdant sa mère à l’âge de 6 ans, il se réfugie très tôt dans la couleur et le dessin.

A 12 ans, il suit les cours de l’école municipale de Beaux-Arts de Noisy-le-Grand.

En 1965, il échange régulièrement avec Chomo, grand peintre spécialiste de l'art brut. Sous son influence, il crée une série d'une cinquantaine de sculptures.

A partir de 1968, il rencontre des personnalités importantes du monde littéraire et musical parmi lesquels Pierre Mac Orlan, Jean-Pierre Chabrol et la fille du musicien belge Vieuxtemps qui lui organisera sa première exposition à la Ferté sous Jouarre (Seine et Marne) en 1970.

Il produira dès 1972 des centaines d'encres et de nombreuses peintures a tempera, tout en faisant beaucoup de recherches techniques sur les matières et les supports, sans jamais abandonner l'huile à laquelle il se consacre presque uniquement depuis 2000.

En 2003, Alain Ponçon fonde le collectif Synchronicités, rebaptisé en 2006 : Synchronicales. Le concept trouve son origine dans les travaux du psychologue C.G. Jung qui fut le pionnier de la psychologie des profondeurs et consacra ses recherches aux synchronicités. Alain Ponçon a donc imaginé rassembler des artistes ne se connaissant pas, trouvés sur internet, en évoquant la poésie du hasard. Suit une série importante d’expositions. Cette aventure aujourd’hui se poursuit avec de nouveaux artistes.

En 2009 fait parti du trio qui anime le collectif Nainchronicales, concept ludique de détournement de nains de jardin. La dernière exposition de ce collectif sera en septembre 2015.
Il est possible actuellement de regrouper ses peintures récentes en trois séries.
- Les paysages urbains : ces toiles sont des fins du monde ou des débuts d'autres choses.
- Tant et tant : ces accumulations de têtes sont un questionnement sur le sens de la vie.
- Les bistrots imaginaires : peintures habitées par la solitude et la chaleur humaine, dans la continuité de la série des exotiques.

La peinture d'Alain Ponçon, tout en n'ayant cessé de s'enrichir de la connaissance approfondie de l'art médiéval à l'art contemporain, en passant par l'expressionnisme allemand, n'en reste pas moins une peinture pleinement originale et singulière.

01/11/2014










[Mesurez votre audience]