yoann boinard

yoann boinard Follow
Paris, France

Jessica
Painting (11.7x8.3 in)



Buy the original

Available on request
Ask a question: Contact Seller
711 views

About this artwork
This artwork is part of the gallery Nus phase 1.

Framing
No
Related themes
Description

L’érotisme, élément capital de notre civilisation puisque source exaltante de vie, est une des plus sûres constantes de l’art depuis la préhistoire.
La beauté du sein épanoui, l’amplitude du bassin et du postérieur, ont toujours été les instruments majeurs de l’appel érotique par l’ambigüité qu’ils sous entendent, les perversions qu’ils supposent, et les délectations qu’ils promettent.
Des Vénus paléolithiques à nos jours les appas féminins sont demeurés une pulsion irrésistible.
L’érotisme ne... Read More

L’érotisme, élément capital de notre civilisation puisque source exaltante de vie, est une des plus sûres constantes de l’art depuis la préhistoire.
La beauté du sein épanoui, l’amplitude du bassin et du postérieur, ont toujours été les instruments majeurs de l’appel érotique par l’ambigüité qu’ils sous entendent, les perversions qu’ils supposent, et les délectations qu’ils promettent.
Des Vénus paléolithiques à nos jours les appas féminins sont demeurés une pulsion irrésistible.
L’érotisme ne se recherche pas, il se partage entre être que le destin à placé sur une même longueur d’onde et qui éprouvent les mêmes vibrations intimes.
L’érotisme est un chant des profondeurs, il est le contraire d’une manifestation calculée, de l’obligation, de l’esclavage, c’est un émerveillement des sens qui touche à la fête et débouche sur le bonheur.
Capable de parler librement de sexe et de m’en inspirer je vous dévoile là quelques-unes de mes plus belles conquêtes aux formes généreuses.
Je vous montre ce qu’inconsciemment je porte en moi, ce que je souhaite et ce que je regrette, mes émotions érotiques, mes rêves charnels et interanatomiques, mes chastes tentations, mon inventaire obsessionnel des dévergondages, mes pulsions intimes, mes distractions souvent osées,  un reportage auto-psychografique, un répertoire de gestes amoureux et de postures alléchantes, une évocation sous forme allégorique d’un épisode de ma vie intime, l’image d’un impossible assouvissement, le pouvoir de ce savoureux et pervers être de chair, mes tumultueux vertiges érotiques partagés avec quelques partenaires canailles aux vices insolents et à l‘opulence charnelle débordante
Ici mes forces contenues, ou réprimées par l’hypocrisie des faux moralistes, assortie des rigueurs absurdes de la loi, ont enfin conquis leur liberté en faisant du corps un objet poétique et l’élément métamorphosé d’une symphonie complexe entre le rêve et l’instinct.
Je vous invite à une délectation hédoniste, à une conquête de l’irrationnel, à une bacchanale érotique débridée où l’appétit sexuel s’en donne à cœur joie où le même coup de crayon définit la pose, le volume et le rythme.
Je m’inspire comme je note, recherchant les poses les plus suggestives et identifie les attitudes convulsées des nudités aux spasmes amoureux.
Je tends les croupes superbement fermes, creuses les reins, fais saillir les seins, arrondis les postérieurs et simule l’abandon ou l’assouvissement.
Pour camper ces positions lascives, je m’inspire de peintures anciennes et me sers d’un mannequin de bois aux courbes arrondies, suavement polie et aux postures interchangeables, mais aussi de modèles vivants dont je remplace le visage réel par un regard exorbité aux traits pratiquement toujours identiques.
Dans leur grande majorité mes dessins montrent des femmes nues dans les postures et les positions de l’amour solitaire, aux hanches saillantes, le pubis offert, le sein lourd et provocant, n’ayant en guise de vêtement que des fanfreluches pour fétiches.
J’utilise çà et là quelques parures: bijoux, voiles ou dentelles, corsets,  bas, chaussures, bottes, jarretelles et cuissardes, évidemment liées à la délectation fétichiste.
Le choix de l’objet et une certaine mise en scène, conditionnent ou soulignent la révélation érotique, ajoute du piment à l’offrande de la chair, viennent en compléments indispensables de la stimulation érotique.
J’accentue l’anatomie des mes modèles d’un contour suggestivement blanc et insiste d’un trait incisif sur le déhanchement, la saillie d’une épaule, la poitrine trop creuse, les reins cambrés des nymphettes outrancièrement impudentes. 
Mes études de mœurs montrent en quelques traits l’essentiel et je lui donne une signification, qui je l’avoue peut parfois demeurée ambiguë.
Je fais également de l’amour une fête sexuelle collective préludant ainsi à la théorie futuriste qui veut que le plaisir augmente avec le nombre de partenaires.
J’exalte la sauvagerie sexuelle primitive dont le geste sans pudeur se retrouve chez la prostituée et donne à la sexualité un climat exempt de perversion.
Des esprits non prévenus peuvent être parfois tentés d’assimiler à la pornographie voire même à la gaudriole mon image érotique mais elle est fondée sur le langage du sexe et elle peut fort bien ne pas représenter un épisode d’ordre sexuel mais exprimer des sentiments ou des actes relevant du seul comportement amoureux.
Les fesses agréablement charnues invitent soit au plaisir tactile, soit à la flagellation dont l’accomplissement peut parfois être partagé.
Trop longtemps l’art s’est interdit de montrer ce que les hommes préhistoriques évoquaient par un triangle fendu, le sexe de la femme a, contrairement au sexe de l’homme, subi la plus stupide des censures et l’intérêt esthétique et éthique accordé par notre époque au sexe féminin est dû en grande partie au fait qu’il demeura longtemps interdit et caché.
Vous trouverez ici: prêtresses expertes du péché, secrétaires, odalisques à l’arabesque suave, beautés ardentes, collègues de travail, éthologues, archéologues, anarchistes, étudiantes, syndicalistes, suicidaires, comédiennes de théâtre, coiffeuses,  infirmières, déesses païennes de la féminité, randonneuses, joueuses de poker, végétariennes, femmes mariées, guitaristes, amies d‘amis, colocataires, amies, violonistes, bourgeoises, peintres, femmes enceintes, beautés éthyliques, joueuses de basquet, fumeuses de pétard, artistes de cirque, hippies, sirènes tarifées, gardiennes de musée, expertes en fellation, adeptes de l’anulingus, danseuses,  inconnues, chanteuses, parisiennes, athées, maniaques, alcooliques, patronnes, chômeuses, jeunes, vieilles, bénévoles, toulousaines, ta fille, ta tante, ta mère, ta sœur ou ta femme… enfin beaucoup de resplendissantes beautés convulsives que je ne révérai jamais…
 
yoann Boinard

Report ~ Added ©

Other art by yoann boinard

11.7x8.3 in © by yoann boinard
Eva - Painting, 11.7x8.3 in ©2016 by yoann boinard -
© by yoann boinard
c39ec6d6-85ce-4ba7-907f-05b18d6daca1.jpeg - Painting ©2018 by yoann boinard -
© by yoann boinard
44bba3ae-68bd-442c-aa3d-f0497285c5f8.jpeg - Painting ©2018 by yoann boinard -
8.3x11.7 in © by yoann boinard
Jocelyne - Painting, 8.3x11.7 in ©2016 by yoann boinard -
© by yoann boinard
039cf080-a3af-45b4-864f-ca439ab997ed.jpeg - Painting ©2018 by yoann boinard -
© by yoann boinard
47129d2b-a61a-4e28-ab56-4890c41f338a.jpeg - Artcraft ©2019 by yoann boinard -


View all artworks by yoann boinard

Comments

Be the first to post a comment! Sign in

Be the first to post a comment!