Back to top
 

Sonia Privat


Follow Contact
Painting 220 Followers Member since 2004
Rodez, France

Biography

Enfant je demandais que l'on m'offre des guides de voyage, des plans et des mappemondes afin de parcourir la terre. Je « m'voyais » déjà en haut de la plus haute marche de l'avion, toisant le tarmac du monde.
Très tôt, vers trois ans, le dessin et plus particulièrement le portrait, deviennent bien plus qu’un loisir. Vers douze ans je décide que je ferai une copie de tous les dessins de Léonard de Vinci, Michel-Ange et Raphaël. Devant la prétention et l’ampleur de la tâche, après une trentaine de copies, je m’avoue vaincue, mais heureuse d’avoir ainsi appris quelques proportions de l’humain…

Peindre encore et toujours ces quelques instants d’éternité… Je recherche la beauté ; pas cette illusion physique imposée par notre société ; plutôt cette envie de montrer la vraie vie, celle qui illumine les visages des enfants, celle qui écrit leur destinée sur le visage des « âgés », celle des « transparents » que l’on croise sans les voir, celle de ceux qui ont respiré l’air de notre temps... Read More

Enfant je demandais que l'on m'offre des guides de voyage, des plans et des mappemondes afin de parcourir la terre. Je « m'voyais » déjà en haut de la plus haute marche de l'avion, toisant le tarmac du monde.
Très tôt, vers trois ans, le dessin et plus particulièrement le portrait, deviennent bien plus qu’un loisir. Vers douze ans je décide que je ferai une copie de tous les dessins de Léonard de Vinci, Michel-Ange et Raphaël. Devant la prétention et l’ampleur de la tâche, après une trentaine de copies, je m’avoue vaincue, mais heureuse d’avoir ainsi appris quelques proportions de l’humain…

Peindre encore et toujours ces quelques instants d’éternité… Je recherche la beauté ; pas cette illusion physique imposée par notre société ; plutôt cette envie de montrer la vraie vie, celle qui illumine les visages des enfants, celle qui écrit leur destinée sur le visage des « âgés », celle des « transparents » que l’on croise sans les voir, celle de ceux qui ont respiré l’air de notre temps tout près de moi ou dans de lointaines contrées. Et parce que la légèreté reste la passerelle obligée de la vie je note ces petites choses de tous les jours, je fais les jolies poubelles de la vie pour coller tous ces morceaux de poésie sur mes carnets, la grande aventure quoi ! 

En 2012 je présente à Clermont Ferrand « mon » Zanzibar, sous forme de tableaux, carnets et autoédition du livre « Les fées de Zanzibar » (épuisé). J’y reçois cette année-là, le prix du public. J’y rencontre Marc Wiltz, qui donne une nouvelle impulsion à ma « carrière » en rééditant « Zanzibar, au royaume des fées » chez Magellan & Cie Editions. En 2013, j’y présente « India Express » également édité sous forme de livre par Magellan & Cie.
Suivront « Marrakech, Les pigments dans la peau », « Silhouettes », « Katmandou, des dieux et des hommes », « Gorée, symboles du Sénégal »...

L’amour du voyage allié aux rencontres et à la peinture est désormais mon unique inspiration.

Et comme dans tous les pays que je fréquente, je voyage en tongs! Cela ne signifie pas que je n'ai jamais froid au pieds... Ou pas d'angoisse de me cogner les orteils aux écueils de la vie.
j'ai simplement décidé de traverser notre si courte vie comme sur une longue plage de sable fin... Read less

Privat Sonia