Back to top
 

michèle caranove


Follow Contact
Drawing, Painting 40 Followers Member since 2014
France

Biography

Ancienne graphiste née à Paris en 1962.

Le dessin est pour moi une faim et une fin,
le solfège à connaître pour prétendre composer
une musique et la musique elle-même.

La plume et l’encre de chine ont, dans mon travail, l’exclusive.

Le papier est mon support et je travaille sans filet.
L’essence de mon travail est à la fois, le besoin impérieux de dessiner,
tout autant que la nécessaire expression de mes sentiments, impressions,
douleurs, peines, joies et convictions, expression qui n’a d’intêret
que si elle est communiquée à l’autre.

Je considère mon travail comme une écriture,
un voyage, tout autant qu’une éloge de la lenteur.
Etant donné le temps que nécessite la réalisation d’une oeuvre,
le voyage en lui-même compte tout autant que la destination.
Je voyage dans l’oeuvre qui se construit, pas à pas, et vais lentement
vers la fin..

Mon écriture graphique s’enrichit, se développe de jours en jours
autour de la nature et de l’homme au sens large.
De notre rapport à l’autre et... Read More

Ancienne graphiste née à Paris en 1962.

Le dessin est pour moi une faim et une fin,
le solfège à connaître pour prétendre composer
une musique et la musique elle-même.

La plume et l’encre de chine ont, dans mon travail, l’exclusive.

Le papier est mon support et je travaille sans filet.
L’essence de mon travail est à la fois, le besoin impérieux de dessiner,
tout autant que la nécessaire expression de mes sentiments, impressions,
douleurs, peines, joies et convictions, expression qui n’a d’intêret
que si elle est communiquée à l’autre.

Je considère mon travail comme une écriture,
un voyage, tout autant qu’une éloge de la lenteur.
Etant donné le temps que nécessite la réalisation d’une oeuvre,
le voyage en lui-même compte tout autant que la destination.
Je voyage dans l’oeuvre qui se construit, pas à pas, et vais lentement
vers la fin..

Mon écriture graphique s’enrichit, se développe de jours en jours
autour de la nature et de l’homme au sens large.
De notre rapport à l’autre et l’essence de ce que nous sommes.
Je parle de mon aspiration au “meilleur”,
à la connaissance de nous-mêmes et de notre place
au sens large, place que nous avons perdue me semble-t’il.

Mon travail est parfois associé à certains graphismes et thématiques
de type “Aborigène” ou “primitifs”,
tant la nature et l’humanité y sont intimement liés.
Cela vient sans doute aussi du “motif” et sa répétition, que j’utilise beaucoup.
Néanmoins, mon travail est celui d’une européenne
et c’est donc le trait qui est mon langage et la plume mon outil.

J’essaye alors d’interpeller, d’évoquer ce qui peut m’enthousiasmer,
ou me désespérer.
Mais, dans la forme, c’est la recherche d’harmonie qui me motive,
et pas la destruction. Mon travail n’est ni amer, ni “trash”.
Il se veut “énergie”, voire énergie vitale.

Je veux construire, et non pas détruire. Read less

caranove michèle