Back to top
 

Agnan KROICHVILI


Follow Contact
Painting 28 Followers Member since 2005
Le Grand Serre, France

Biography

Agnan Kroichvili Artiste peintre 1961 MDA N° K 0404 18

Quand on porte le nom de Kroichvili, il est légitime de parler aux pierres. Vous vous demandez pourquoi ? C’est très simple, les pierres quand elles vous répondent, elles le font en silence. Donc le fils de l’homme sourd peut les entendre. Kroua veut dire sourd, Krouachvili enfant de l’homme sourd. Vous pouvez vérifier auprès de mes amies géorgiennes, elles vous le confirmeront.
Et quand on s’appelle Kroichvili, la voix et le regard intérieurs vous accompagnent toute votre vie et pas n’importe quelle vie. Celles d’avant, celles du passé, de notre histoire, celles des temps immémoriaux, celles des archéologues.
Celles qui… si nous ne marchions pas sur la tête, nous serviraient de mode d’emploi pour le présent et même pour l’avenir…
Quand le chercheur en plus est un artiste, un vrai, digne de ce nom, doublé d’un humaniste à la sensibilité exacerbée, il va tutoyer les pierres, les appeler par leurs noms, découvrir leurs secrets.
De... Read More

Agnan Kroichvili Artiste peintre 1961 MDA N° K 0404 18

Quand on porte le nom de Kroichvili, il est légitime de parler aux pierres. Vous vous demandez pourquoi ? C’est très simple, les pierres quand elles vous répondent, elles le font en silence. Donc le fils de l’homme sourd peut les entendre. Kroua veut dire sourd, Krouachvili enfant de l’homme sourd. Vous pouvez vérifier auprès de mes amies géorgiennes, elles vous le confirmeront.
Et quand on s’appelle Kroichvili, la voix et le regard intérieurs vous accompagnent toute votre vie et pas n’importe quelle vie. Celles d’avant, celles du passé, de notre histoire, celles des temps immémoriaux, celles des archéologues.
Celles qui… si nous ne marchions pas sur la tête, nous serviraient de mode d’emploi pour le présent et même pour l’avenir…
Quand le chercheur en plus est un artiste, un vrai, digne de ce nom, doublé d’un humaniste à la sensibilité exacerbée, il va tutoyer les pierres, les appeler par leurs noms, découvrir leurs secrets.
Des empreintes des pierres tombales renaissent les acteurs de l’histoire ; un hommage à nos prédécesseurs, nos aïeux, nos ancêtres. Il perpétue le culte de nos morts*, il entretient la mémoire, notre survie en dépend. Il justifie par ses réflexions et son travail ce qu’est l’art. Merci…
Luis Marcel, fondateur du Musée de l’Art en marche, Hauterives et Lapalisse

* Rappelons la tradition clunisienne instituée par Odilon de Mercoeur qui prend l’initiative vers 1030 de fêter annuellement la fête des morts le 2 novembre. Read less

KROICHVILI Agnan