Back to top
 

Atelier des Arts


Follow Contact
179 Followers Member since 2015
Bedoin, France

Artists represented by Atelier des Arts

Pivier Attolini
Nationality: fr France

Pivier Attolini

4 artworks   Artistic domains : Painting

Ermite entre songe et réalité, Régine Pivier-Attolini a l’esprit buissonnier. Ici ou ailleurs, il flâne là où le charme rime avec poésie, là où la couleur le rattrape et l’entraîne vers des ambiances terres et feux.
Souvent, en libre calligraphie, une aimable pensée traverse la toile, bientôt suivie par les verts, les bleus et les rouges qui rejoignent les fonds orangers rougeoyants. Ils se font fleurs et des muses en bouquet s’érigent femme-fleurs. Régine les ombre d’intimité partagée ou tamise de lumière leurs attitudes allurées, affranchies moulées de simplicité et de robes longues. « Elles bougent bien ! », constate-t-elle, sans fausse modestie et avec un brin d’humour.
L’artiste aime aussi mettre en scène des objets usuels, ceux de la maison comme les cafetières anciennes, émaillées avec leur côté délicieusement nostalgique. Les tons, les dégradés, les nuances, les camaïeux, les oppositions… sont traités avec minutie et passion. Foncièrement figurative, le peintre laisse les couleurs investir la forme. La plus importante d’entre elles devrait s’appeler lumière. Régine a la sienne propre, vibrante et nimbée qui lui appartient. C’est le fruit de ses rêves et cela reste son grand secret.
Jean- Louis Avril
Ermite entre songe et réalité, Régine Pivier-Attolini a l’esprit buissonnier. Ici ou ailleurs, il flâne là où le charme rime avec poésie, là où la couleur le rattrape et l’entraîne vers des ambiances terres et feux.
Souvent, en libre calligraphie, une aimable pensée traverse la toile, bientôt suivie par les verts, les bleus et les rouges qui rejoignent les fonds orangers rougeoyants. Ils se font fleurs et des muses en bouquet s’érigent femme-fleurs. Régine les ombre d’intimité partagée ou tamise de lumière leurs attitudes allurées, affranchies moulées de simplicité et de robes longues. « Elles bougent bien ! », constate-t-elle, sans fausse modestie et avec un brin d’humour.
L’artiste aime aussi mettre en scène des objets usuels, ceux de la maison comme les cafetières anciennes, émaillées avec leur côté délicieusement nostalgique. Les tons, les dégradés, les nuances, les camaïeux, les oppositions… sont traités avec minutie et passion. Foncièrement figurative, le peintre laisse les couleurs investir la forme. La plus importante d’entre elles devrait s’appeler lumière. Régine a la sienne propre, vibrante et nimbée qui lui appartient. C’est le fruit de ses rêves et cela reste son grand secret.
Jean- Louis Avril