Back to top

Alain TardieuAlain Tardieu Follow

Back to profile Galleries
Alain Tardieu

Alain Tardieu
(1968- )
Nationality: fr France


62 artworks   Artistic domains : Painting

AutoBiographie Synthétique

Je m’appelle Alain Tardieu, je suis né en Lozère un été de 1968.
De la Lozère, il me reste ses grands espaces, ses lumières et sa sauvagerie…
De l’été où je suis né, il me reste peu être un vague parfum…
Au début de l’adolescence, le besoin de dessiner se fit ressentir…
… Plus que le besoin de créer du lien, disons que le dessin me permit de mieux vivre mon coté un peu sauvage.
Jeune adulte, profitant de vivre sur le haut plateau de l’Aubrac et d’une belle cheminée
J’entrepris, au coin du feu donc, la lecture de livres racontant la vie de nombreux peintres.
Dans le même temps je m’essayais à la peinture à l’huile, en me laissant influencer et par les peintres de mes lectures et par les vastes paysages de l’Aubrac.
Ma peinture après les années d’apprentissages prit d’autres chemins…
Je me rapprochais du corps, du portrait d’une forme d’expressionnisme pictural.
Moins peur d’oser laisser transparaitre mes émotions mes questionnements au travers de la peinture.
Pendant une période, la peinture vécu en sourdine…
Comme une période de maturation sans ou avec peu de création…
Depuis Juin 2013, elle se « remanifeste ».
Vivement, impétueuse sans retenue comme libérée…
Obsédante...parfois violente…Voulant vivre à tous prix…
C’est un peu tous cela que je ressens d’elle.
Je sais que le voyage finalement ne fait que commencer…
Je me sens comme un jeune peintre.
Essayant d’atteindre, par ce cheminement fait de lignes, de couleurs,
D’ombres et de lumières… l’enfant qui est encore là…
AutoBiographie Synthétique

Je m’appelle Alain Tardieu, je suis né en Lozère un été de 1968.
De la Lozère, il me reste ses grands espaces, ses lumières et sa sauvagerie…
De l’été où je suis né, il me reste peu être un vague parfum…
Au début de l’adolescence, le besoin de dessiner se fit ressentir…
… Plus que le besoin de créer du lien, disons que le dessin me permit de mieux vivre mon coté un peu sauvage.
Jeune adulte, profitant de vivre sur le haut plateau de l’Aubrac et d’une belle cheminée
J’entrepris, au coin du feu donc, la lecture de livres racontant la vie de nombreux peintres.
Dans le même temps je m’essayais à la peinture à l’huile, en me laissant influencer et par les peintres de mes lectures et par les vastes paysages de l’Aubrac.
Ma peinture après les années d’apprentissages prit d’autres chemins…
Je me rapprochais du corps, du portrait d’une forme d’expressionnisme pictural.
Moins peur d’oser laisser transparaitre mes émotions mes questionnements au travers de la peinture.
Pendant une période, la peinture vécu en sourdine…
Comme une période de maturation sans ou avec peu de création…
Depuis Juin 2013, elle se « remanifeste ».
Vivement, impétueuse sans retenue comme libérée…
Obsédante...parfois violente…Voulant vivre à tous prix…
C’est un peu tous cela que je ressens d’elle.
Je sais que le voyage finalement ne fait que commencer…
Je me sens comme un jeune peintre.
Essayant d’atteindre, par ce cheminement fait de lignes, de couleurs,
D’ombres et de lumières… l’enfant qui est encore là…


Articles: