Back to top

Eve CLOARECEve CLOAREC Follow

Back to profile Galleries
CLOAREC Eve

Eve CLOAREC
Nationality: fr France


122 artworks   Artistic domains : Mixed Media, Photography, Sculpture

Dehors, dedans, je regarde : tout est là.

Je pars toujours de quelque chose d’existant et d’oublié qui attendait que je passe par là. J’accueille et je recueille ce qui n’a d’autre intérêt que le regard que je lui porte. C'est le regard qui est créateur quand il est porté par le désir.

Dans le cadre du tableau, l’espace de l’installation, j’organise des rencontres improbables que je m’emploie à rythmer, à faire danser, vibrer. Je prends un grand plaisir à détourner mes trouvailles de leur vocation première. Je leur donne une nouvelle adresse et les voue à un autre sort.
Dans les creux, les pleins, les vides et les déliés, je donne à voir ce que, singulièrement, je vois. Je love des petits boutons de nacre au creux de vagues de soie et j’entends la mer, je fais monter vers le ciel des pastilles noires et blanches comme autant de bulles de champagne et c’est la fête.
J’aime voir apparaître ce qui n’existait pas auparavant et qui, sans mon intervention, n’aurait eu aucune chance de se produire.

Les « Embobineuses » naissent de ma rencontre très personnelle avec des bobines devenues inutiles pour cause de fermeture d’usines.

D’un tableau à l’autre, de « Jours de fête » en « Plages dans l’espace », je trace un chemin semé de petites pépites que je sais éclatantes sous la poussière qui souvent les recouvre. Des fonds, des formes, des objets de tous styles, de toutes époques et provenances s’y côtoient joyeusement, librement. Petits mondes en couleurs et en douceur, ilôts de rêve et de poésie où j'invite votre regard à se poser et se reposer.
Dehors, dedans, je regarde : tout est là.

Je pars toujours de quelque chose d’existant et d’oublié qui attendait que je passe par là. J’accueille et je recueille ce qui n’a d’autre intérêt que le regard que je lui porte. C'est le regard qui est créateur quand il est porté par le désir.

Dans le cadre du tableau, l’espace de l’installation, j’organise des rencontres improbables que je m’emploie à rythmer, à faire danser, vibrer. Je prends un grand plaisir à détourner mes trouvailles de leur vocation première. Je leur donne une nouvelle adresse et les voue à un autre sort.
Dans les creux, les pleins, les vides et les déliés, je donne à voir ce que, singulièrement, je vois. Je love des petits boutons de nacre au creux de vagues de soie et j’entends la mer, je fais monter vers le ciel des pastilles noires et blanches comme autant de bulles de champagne et c’est la fête.
J’aime voir apparaître ce qui n’existait pas auparavant et qui, sans mon intervention, n’aurait eu aucune chance de se produire.

Les « Embobineuses » naissent de ma rencontre très personnelle avec des bobines devenues inutiles pour cause de fermeture d’usines.

D’un tableau à l’autre, de « Jours de fête » en « Plages dans l’espace », je trace un chemin semé de petites pépites que je sais éclatantes sous la poussière qui souvent les recouvre. Des fonds, des formes, des objets de tous styles, de toutes époques et provenances s’y côtoient joyeusement, librement. Petits mondes en couleurs et en douceur, ilôts de rêve et de poésie où j'invite votre regard à se poser et se reposer.