Back to top

GossGoss Follow

Back to profile Galleries
Goss

Goss
(1956- )
Nationality: fr France


16 artworks   Artistic domains : Painting

Auteur de très nombreuses peintures murales, GOSS a gardé le regard clair des êtres épris d’infini. Installé dans une ancienne école, à Beauregard dans le Quercy, il fait jaillir le rêve de ses pinceaux. Ne semblant pas atteint par les blessures du temps, qui pour lui n’est qu’une forme d’illusion, ce peintre prodigieux a conservé une âme d’enfant jusqu’aux abords de la cinquantaine. Sans doute est-ce là le secret de son art et de sa vigueur. De l’huile sur toile, il peut avec aisance passer à la peinture murale. C’est ainsi qu’il réalisa d’immenses fresques pour des châteaux ou demeures de prestige.
L’univers de GOSS est d’une émouvante pureté. Il a trait au merveilleux, aux images sauvegardées de l’enfance, à l’atmosphère étrange et vaporeuse des contes, puisant aux sources de la nature la lumière transcendée des songes. Le temps a infléchi son style pour le faire évoluer vers un monde onirique, proche du fantastique. Chez GOSS, on retrouve des thèmes chers aux peintres romantiques. La nature et la femme sont pour lui un sujet d’émerveillement. C’est le murmure de l’infini. Cette touche lisse et "léchée" donne une douceur particulière à ses peintures qui débordent de poésie. Les arbres occupent une place importante dans ses tableaux et l’éphémère y flirte avec l’éternel. On pourrait presque parler de mysticisme si ce mot n’était galvaudé par les aspirants du new âge.

Luis Porquet - Journal d'Elbeuf - octobre 2005
Auteur de très nombreuses peintures murales, GOSS a gardé le regard clair des êtres épris d’infini. Installé dans une ancienne école, à Beauregard dans le Quercy, il fait jaillir le rêve de ses pinceaux. Ne semblant pas atteint par les blessures du temps, qui pour lui n’est qu’une forme d’illusion, ce peintre prodigieux a conservé une âme d’enfant jusqu’aux abords de la cinquantaine. Sans doute est-ce là le secret de son art et de sa vigueur. De l’huile sur toile, il peut avec aisance passer à la peinture murale. C’est ainsi qu’il réalisa d’immenses fresques pour des châteaux ou demeures de prestige.
L’univers de GOSS est d’une émouvante pureté. Il a trait au merveilleux, aux images sauvegardées de l’enfance, à l’atmosphère étrange et vaporeuse des contes, puisant aux sources de la nature la lumière transcendée des songes. Le temps a infléchi son style pour le faire évoluer vers un monde onirique, proche du fantastique. Chez GOSS, on retrouve des thèmes chers aux peintres romantiques. La nature et la femme sont pour lui un sujet d’émerveillement. C’est le murmure de l’infini. Cette touche lisse et "léchée" donne une douceur particulière à ses peintures qui débordent de poésie. Les arbres occupent une place importante dans ses tableaux et l’éphémère y flirte avec l’éternel. On pourrait presque parler de mysticisme si ce mot n’était galvaudé par les aspirants du new âge.

Luis Porquet - Journal d'Elbeuf - octobre 2005


Articles: