Back to top

Alexandre BoisAlexandre Bois Follow

Back to profile Galleries
Bois Alexandre

Alexandre Bois
Nationality: fr France


48 artworks   Artistic domains : Painting

Né à Paris en 1969 dans une famille d’artistes, il passe une partie de son enfance à traîner dans les coulisses de l’Opéra National Garnier, dans les univers oniriques de ballets et d’opéras.

Bercé dès son plus jeune âge par la danse (sa mère, Claire Motte, étoile de l’Opéra de Paris) et par la musique (son père, Mario Bois, écrivain et éditeur de musique) il intègre en 1988 « l’Ecole de la rue Blanche » à Paris (Ecole Nationale Supérieure des Arts et Techniques du théâtre). Il y reste quatre ans, pour se former à l’éclairage et à la mise en scène, tout en côtoyant scénographes, décorateurs, costumiers et comédiens. C’est là que sa passion des formes, de la lumière et des couleurs naîtra.

De nombreuses expériences professionnelles suivent. Du festival des Arènes de Vérone où il assiste Mikis Théodorakis, de l’Opéra National du Caire où il met en scène « Les pêcheurs de perles », aux Folies Bergères où il assure la régie générale d’une grande revue.

Il s’installe à Bordeaux en 1997, pour intégrer l’Opéra National. C’est dans cette ville, depuis une vingtaine d’années, qu’il consacre ses nuits à sa passion la peinture.
Porté par son grand ami l’artiste peintre, Jean Claude Dauguet, aujourd’hui décédé, il dévoile depuis six ans ses œuvres qu’il à longtemps gardées pour lui…
Né à Paris en 1969 dans une famille d’artistes, il passe une partie de son enfance à traîner dans les coulisses de l’Opéra National Garnier, dans les univers oniriques de ballets et d’opéras.

Bercé dès son plus jeune âge par la danse (sa mère, Claire Motte, étoile de l’Opéra de Paris) et par la musique (son père, Mario Bois, écrivain et éditeur de musique) il intègre en 1988 « l’Ecole de la rue Blanche » à Paris (Ecole Nationale Supérieure des Arts et Techniques du théâtre). Il y reste quatre ans, pour se former à l’éclairage et à la mise en scène, tout en côtoyant scénographes, décorateurs, costumiers et comédiens. C’est là que sa passion des formes, de la lumière et des couleurs naîtra.

De nombreuses expériences professionnelles suivent. Du festival des Arènes de Vérone où il assiste Mikis Théodorakis, de l’Opéra National du Caire où il met en scène « Les pêcheurs de perles », aux Folies Bergères où il assure la régie générale d’une grande revue.

Il s’installe à Bordeaux en 1997, pour intégrer l’Opéra National. C’est dans cette ville, depuis une vingtaine d’années, qu’il consacre ses nuits à sa passion la peinture.
Porté par son grand ami l’artiste peintre, Jean Claude Dauguet, aujourd’hui décédé, il dévoile depuis six ans ses œuvres qu’il à longtemps gardées pour lui…


Articles: