Back to top
 

François-Serge Gulli


Follow Contact
Drawing, Painting 1 Followers Member since 2019
France

Back to list Added Apr 12, 2019


PRESENTATION DE L'ARTISTE (article premier).


A me présenter sans ambages je dirais, en premier lieu, que je suis un extraterrestre !
Alors pourquoi me qualifier moi-même ainsi ?
 Eh bien, je serai là très direct de propos et limpide d'analyse (quitte à ne pas me faire que des amis), voici :

D'abord un affligeant constat, notre art contemporain, qui depuis loin déjà n'est qu'imposture, atteint aujourd'hui à des sommets de médiocrité et d'amateurisme montés en épingle. Il suffit de parcourir le Web (le Web public tout du moins) pour voir combien se porte bien en art plastique notre postmodernité fétichiste et néodadaïste au possible. En un mot: du pathétique !  ...Est-ce là le sel de la terre, sans blague ?!
(Ceci-dit je m'empresse d'ajouter, au nom de la délicatesse qui sied à ma réputation, que ce sévère constat n'ôte rien au fait que les quelques artistes qui aujourd'hui font un travail consciencieux, notamment en matière de dessin et parfois de peinture, et quel qu'en soit le niveau, ont toute ma sympathie et mes encouragements).

. . . .Et à l'évidence ma singulière création, située d'emblée aux antipodes de tout ce grand bazar de chromos institués, m'annonce en effet comme étant une parfaite anomalie, vous dis-je, dans un monde de chtoniens mis en luminance dans un poudré de pixels lunaires, bigres !
Serait-ce possible qu'une instance de légitimation et un réseau commercial de pointe aient le courage de se former autour de ma verte esthétique… sur cette écarlate planète ?!

En deuxième lieu j'ai, soyez-en assuré, grand plaisir à me déclarer, Moi Gulli, PEINTRE DE LA RENAISSANCE ! Non pas de celle qui se trouve sertie dans l'histoire (et que notre modernité en arts plastiques n'a su que renier avec une partialité de vilaine bestiole des barricades) mais plutôt de celle qu'il serait grand temps d'instaurer afin que ce XXIe siècle se fasse CELESTE DE REVOLUTION ! Suis-je là assez orbital et circonspect tout à la fois, Ô mon philosophique mécène ?

Aussi, anticipativement à d'ultérieures communications avec mes experts à monocle (lorsqu'ils me seront enfin dédiés) je dis d'ores et déjà ici qu'au vu de mon ouvrage en son état actuel — développé avec bonheur en solo depuis maintenant près d'une trentaine d'années — ce que j'ai à vendre sur l'international market  en sus de mes tableaux de peintures et de dessins ce n'est pas moins qu'une académie. UNA NOVELLA  ACCADEMIA ! Et je m'en expliquerai ailleurs qu'ici.  A bon entendeur.............     ..

Relativement à ma rimbaldienne façon d'être au monde, brosses à tableau entre les doigts (et langue de feu entre les dents), je ne saurai dire ce qu'il en est exactement pour vous, Ô mes 'contempo-rien', mais en ce qui me concerne je vis une oscillation incessante entre l'observation tangible et immédiate de la Nature — et par Nature j'entends tout ce qui palpite ici-bas — et les infinies et extraordinaires rémanences que tout ce phénoménal induit dans ma tige neurale. . . .
Faire l'amour, par exemple, (expérience de vie que tout un chacun connaît quelque soit ses titre et son compte en banque), ne touche pas qu'à la concrétude charnelle mais bel et bien aussi, à mon sens, au flux mystique et indescriptible de l'univers. ...Ainsi aussi de ma façon d'engendrer mes créations, bien campé dans la voilure  nimbée de mon navire Atelium.

Les rémanences, me semble-t-il, sont au fondement de la vie psychique. Quoi que nous fassions et qui que nous soyons, à chaque instant elles nous construisent un solipsisme propre à chacun. C'est dire combien dans ma création elles sont carrément reines et objet d'étude.....      .


Trois mots sur ma démarche artistique de félin du désert :

Mon grand objectif c'est, d'abord et avant tout, d'introduire l'art du dessin dans l'acte pictural et, par là, donner un souffle nouveau à l'Abstraction dite gestuelle et lyrique (qui, somme toute, n’aura su assumer qu'un acte calligraphique dans le plan récepteur du tableau).
Les entrelacements de lignes longues, argentées, ondoyantes et constructrices, donc, en osmose avec la tache colorée et les glacis de lumière pour le dépassement des grandes avant-gardes tachistes, expressionnistes et informelles du XXe siècle. Rien de moins que ce challenge-ci, Ô mon Windsor Lord !  

. . . .Et pour le coup, que mon chevronné lecteur ne s'étonne donc pas de constater mon lyrisme jusque dans mes textes. . . .         .

Je dis que l'acte calligraphique (convulsif par nécessité et épileptique en apothéose) ne peut que s'éteindre de sa belle mort très précisément là où la puissance cognitive du dessin (outil concepteur par excellence) a amplement de quoi flamboyer et avec la plus assurée maestria ! Là se situe l'enjeu de la peinture pour les quelques ceux qui la veulent renaître de ses cendres; c'est du moins ce que je crois Moi l'extralucide !

Ensuite et très substantiellement, la lumière ! La lumière créant spatialité et temporalité dans la danse des signes se déclarant dans le Vide de la surface. Le clair-obscur, cher aux grands siècles de la peinture. Respirer enfin à plein poumons en posant les yeux sur l'œuvre, et au diable  la manie sclérosante du All over et de la matière picturale malaxée à la truelle et à la taloche 'enclostrophobant' le regard et bétonnant le muséal dans sa morte enceinte depuis trop longtemps. Non ?

. . .Les glacis, les transparences, la pénétration de la lumière à travers les couches colorées au sein même de la fulgurance du geste, voila du neuf dans l'Abstraction.  N'était-il pas grand temps de faire rupture aux façons picturales du XXe siècle et auxquelles, hélas, restent assujettis encore aujourd'hui des wagons de barbouilleurs à tâtons dans l'obscur !


Petite observation :

D'autres infos relatives à ma biographie seront disponibles en privé   . . . .dans une cage dorée bien fermée à clef avec en face de Moi les lascars de l'art, okay messieurs les spécialistes de « La Grande Falsification de l'art contemporain » ( titre du livre à peu près honnête de Jean-Louis Harouel osant confession sur les étals de la grande distribution depuis maintenant une dizaine d'années...) ?


Mars 2019

                                                        __  ____________  __

 

Comments

Connectez-vous pour laisser un commentaire Sign in

Be the first to post a comment!